Rémy Vauthier : "Mission accomplie !"

Rémy Vauthier, le seul pilote suisse au départ du Dakar 2019, a rallié hier l'arrivée à Lima, au Pérou, concluant à la 19e place du général et premier de sa catégorie au volant de son buggy Optimus de l'équipe MD Rallye Sport qu'il a partagé avec son navigateur Pascal Larroque.

Rémy Vauthier : "Mission accomplie !"
#363 MD Rallye Sport: Rémy Vauthier, Pascal Larroque
#363 MD Rallye Sport: Rémy Vauthier, Pascal Larroque
#363 MD Rallye Sport: Rémy Vauthier, Pascal Larroque
#363 MD Rallye Sport: Rémy Vauthier, Pascal Larroque
#363 MD Rallye Sport: Remy Vauthier
#363 MD Rallye Sport: Rémy Vauthier, Pascal Larroque
#363 MD Rallye Sport: Rémy Vauthier, Pascal Larroque
#363 MD Rallye Sport: Pascal Larroque

Mercredi, les deux hommes ont bouclé… la boucle qui constituait la neuvième et avant-dernière étape de ce Dakar, avant un départ et une arrivée à Pisco, avec 409 km de parcours dont 313 km de parcours chronométré.

"Dunes, et redunes !", commentait le pilote genevois à son arrivée à Pisco mercredi soir. "Pas saturé, mais je crois que cette fois, je vais être rassasié, ce sera une première… Des spéciales très compliquées, on monte des dunes pendant vingt minutes, avec donc des dénivelés de 1'000, peut-être 1'500 mètres, et on fait des descentes qui n'en finissent plus avec les oreilles qui craquent."

Lire aussi:

"On a commencé la spéciale au maxi de nos possibilités pour essayer d’entrer dans le top 20 au général.  On a roulé dans les dunes comme sur un circuit : accélérateur à fond, freinage à fond au sommet de la dune et ainsi de suite. On a dépassé plusieurs véhicules et vraisemblablement, on a chatouillé le top 10 jusqu’au km 250. Et puis 3 waypoints masqués impossible à crocher. On a tourné une heure pour réussir à les valider."

"Nous étions évidemment est contrariés sur le moment, mais c’était à l’évidence difficile pour tout le monde puisque l’on finit 19 dans la spéciale et... 19 au général. Mission accomplie ! Je finis par avoir un lien affectif avec mon Optimus, je lui demande énormément. Il est secoué, maltraité, mais il ne bronche pas. Il obéit, donne le maximum. Quel aboutissement ce bébé d'Antoine [Morel, directeur de MD Rallye Sport".

"Demain [hier], dernière étape. On va gérer ça de manière à conserver notre position, le 20e au général état à vingt minutes de nous, sans prendre aucun risque."

On forme un quatuor de choc. Pas une contrariété, pas un mot de travers. Le Dakar idéal finalement !

Rémy Vauthier.

Le lendemain, les 259 km entre Pisco et Lima (où le départ avait été donné le lundi 7 janvier), dont 112 km de parcours chronométré, étaient avalé sans encombre par l'équipage Rémy Vauthier/Pascal Larroque, qui concluaient ainsi ce Dakar dans le top 20, à la 19e place : une très belle performance pour cet équipage amateur, qui réalise également l'exploit de remporter la catégorie Deux roues motrices essence.

"Ça y est ! C'est terminé…", soufflait-il à l'arrivée. "Un peu spécial pour la dernière… spéciale, avec ce départ à l'envers. C'est le dernier qui part en premier, donc on se retrouve tout de suite dans la poussière de celui qui est devant…"

 
partages
commentaires
Price : "Un rallye comme ça, je n'ai vraiment pas envie d'en refaire un !"

Article précédent

Price : "Un rallye comme ça, je n'ai vraiment pas envie d'en refaire un !"

Article suivant

Loeb : "On a été les plus rapides" du Dakar

Loeb : "On a été les plus rapides" du Dakar
Charger les commentaires