Gagner le Dakar, Loeb "peut vraiment commencer à y penser"

Au terme d'ultimes essais menés à quelques jours du Dakar, Sébastien Loeb estime qu'il peut désormais envisager de se battre pour la victoire.

Gagner le Dakar, Loeb "peut vraiment commencer à y penser"

L'équipe Bahrain Raid Xtreme en a terminé avec ses derniers essais pour préparer le Dakar et a mis fin à un programme intensif qui s'est conclu aux Émirats Arabes Unis. À moins de vingt jours du départ de l'édition 2022, disputée en Arabie saoudite, les trois équipages de l'équipe gérée par Prodrive étaient à pied d'œuvre pour éprouver le nouveau Hunter T1+ par des températures extrêmes. La structure britannique engagera trois machines sur le Dakar le mois prochain avec Sébastien Loeb/Fabian Lurquin, Nani Roma/Alex Haro et Orlando Terranova/Dani Oliveras.

"Nous leur avons fait faire des parcours particulièrement difficiles dans le désert pour tester les voitures et les équipages", explique Gus Beteli, directeur de l'équipe BRX. "Nous avons fait nos débuts sur le Dakar en 2021 et nous avons beaucoup appris sur ce qu'il faut vraiment faire pour gagner la course la plus dure au monde. Avoir une voiture solide, fiable et rapide est clairement important, mais la navigation l'est tout autant. Le pilote et le copilote doivent travailler en équipe et la communication dans la voiture est essentielle. Les essais leur ont donné beaucoup de temps pour travailler ces compétences."

Dans le cadre d'une réglementation qui a évolué, BRX affrontera avec son Hunter T1+ les Toyota Hilux ainsi que les Audi RS Q e-tron hybrides. Par rapport à l'an passé, le Hunter est désormais plus lourd tout en conservant la même puissance, et les vitesses maximales sont maintenant limitées à 170 km/h. Il bénéficie également de pneus plus larges, ce qui devrait éviter les crevaisons à répétition subies l'an passé.

"Lors des essais nous avons fait un peu de tout, car nous avions besoin de kilomètres pour préparer le Dakar", confie Sébastien Loeb, désormais copiloté par Fabian Lurquin à la place de Daniel Elena. "Notre ambition est évidemment de faire du mieux possible sur le rallye, mais le Dakar est toujours très compliqué et il faut tout réunir : le pilotage, la navigation, avoir une voiture solide et éviter les erreurs. Mais notre objectif absolu serait de gagner le Dakar et après ces essais, on peut vraiment commencer à y penser."

Au cours des derniers mois, Nani Roma demeure celui qui a probablement passé le plus de temps au volant du nouveau Hunter T1+ pour participer à son développement. L'Espagnol se réjouit des progrès constatés lors des derniers essais dans le désert émirati.

"C'était notre objectif de passer beaucoup de temps dans la voiture et nous l'avons fait lors de ces essais très productifs", se félicite l'Espagnol. "Avec une voiture T1+ qui a des roues plus larges, je peux désormais maintenir notre vitesse dans des endroits où je n'avais jamais pu le faire auparavant. L'essentiel est que la voiture est solide, et pour moi c'est le point le plus important après ces essais où nous avons passé de longues heures dans la voiture avec Alex, à faire différentes choses. Cela a permis de bâtir un esprit d'équipe encore plus grand dans la voiture ainsi que dans l'équipe BRX avant de rejoindre l'Arabie saoudite et le Dakar. Ce sont des moments passionnants."

Lire aussi :

partages
commentaires
Terranova en renfort chez BRX avec Loeb et Roma
Article précédent

Terranova en renfort chez BRX avec Loeb et Roma

Article suivant

La participation de Giniel de Villiers au Dakar incertaine

La participation de Giniel de Villiers au Dakar incertaine
Charger les commentaires