Loeb : "À la fin c'est devenu une spéciale de WRC"

Sébastien Loeb est parvenu à reprendre du temps à Nasser Al-Attiyah après une deuxième étape qui, sur la fin, a pris des airs de WRC.

Loeb : "À la fin c'est devenu une spéciale de WRC"

Auteur selon ses propres mots d'une "spéciale parfaite", Sébastien Loeb a confirmé l'installation d'un duel très clair avec Nasser Al-Attiyah en ce début de Dakar 2022. Parti juste derrière le leader du classement général, le Français a suivi la trace du Toyota Hilux devant lui pendant la majeure partie de cette deuxième étape entre Haïl et Al Qaisumah. Ce n'est qu'en fin de parcours qu'il a doublé son concurrent pour lui reprendre un total de 3'28.

Au lendemain d'une première étape sans erreur mais marquée par deux crevaisons, Sébastien Loeb et son copilote Fabian Lurquin ont cette fois-ci parcouru les 333 km de spéciale sans encombre et à des vitesses élevées. La fin de journée a même proposé un terrain forcément rêvé pour le nonuple Champion du monde des Rallyes.

"Ça a attaqué fort", résume-t-il. "La trace était bonne tout le long, elle était visible, donc à la fin c'est devenu une spéciale de WRC entre deux pilotes WRC. On était à bloc complet. Finalement j'ai réussi à lui grappiller un petit peu au fur et à mesure de la spéciale, aidé probablement aussi par le fait que c'est lui qui faisait la trace des voitures dans les dunes. Il est bon pour ça, mais c'est vrai que moi derrière ça m'aide un peu d'avoir sa trace. Mais sinon on a roulé fort tout le long, pas d'erreur, pas de crevaison. Une spéciale parfaite !"

"La voiture a évolué. On est très serrés avec eux en bagarre, je pense que le rythme des deux voitures est très proche donc ça permet de faire de belles bagarres. Mais effectivement, notre voiture est dans le coup, en tout cas par rapport à la Toyota. Aucun problème sur la voiture, c'était top."

Sébastien Loeb ne cache pas qu'il était dans la position idéale en partant derrière Nasser Al-Attiyah. "Ce n'était pas une question de navigation aujourd'hui, la trajectoire des motos était vraiment visible. Mais c'est plus facile quand on est derrière", admet-il. Plus facile jusqu'à un certain point, où l'Alsacien a finalement pris les devants.

 

"Je ne voulais pas au début, je ne voulais pas le dépasser", explique-t-il. "Mais j'ai vu que ça devenait très caillouteux, on a commencé à arriver sur des plateaux qui levaient de la poussière. Je me suis dit : 'Je suis collé à son cul dans les dunes, ça ne sert à rien de le passer, mais là sur ce genre de plateau, il y a un risque de crever, il y a tout ça…'. Et donc j'ai préféré le doubler en arrivant sur la fin."

Al-Attiyah ralenti sur la fin

Bien lui en a pris, d'autant que Nasser Al-Attiyah a dû lever le pied dans les derniers kilomètres après un léger incident qui l'a poussé à rester raisonnable.

Nasser Al-Attiyah a ouvert la route lors de la deuxième étape.

Nasser Al-Attiyah a ouvert la route lors de la deuxième étape.

"On a heurté une pierre dans les dix derniers kilomètres, mais nous avons décidé de ne pas nous arrêter pour ne pas perdre trois minutes supplémentaires", raconte-t-il. "Je suis plutôt content de cette étape, nous avons ouvert toute la journée alors que ce n’était pas si facile. On dirait qu’il y a un duel ! Et il se peut qu’on se bagarre jusqu’à la fin, mais il y a encore un long chemin jusqu’à l’arrivée."

"Je vois que le BRX a progressé depuis l’année dernière et Seb est très rapide, mais nous avons fait du bon boulot. Hier on a gagné en faisant du bon boulot, aujourd’hui on perd en faisant du bon boulot, demain on débutera l’étape derrière lui, on ne sait pas qui gagnera. J’ai le sentiment qu’il y aura des surprises sur ce Dakar."

Lors de la troisième étape mardi, et pour la première fois depuis le début du rallye, la donne changera : Sébastien Loeb devra ouvrir la route devant Nasser Al-Attiyah. Il y aura encore beaucoup de sable à affronter en première partie de journée, avant de rejoindre des pistes où les croisements seront nombreux et nécessiteront de ne pas se rater en navigation.

Lire aussi :

Le résumé vidéo de la veille

partages
commentaires
Autos, Étape 2 - Loeb s'impose et reprend du temps à Al-Attiyah
Article précédent

Autos, Étape 2 - Loeb s'impose et reprend du temps à Al-Attiyah

Article suivant

Audi agite la controverse du roadbook sur le Dakar

Audi agite la controverse du roadbook sur le Dakar
Charger les commentaires