Stéphane Peterhansel récupère la première place du classement

Recrédité du temps perdu en portant secours au motard Simon Marcic avec lequel il était entré en collision, Stéphane Peterhansel (Peugeot) est finalement le vainqueur de la 10e étape, et à nouveau leader du général devant Loeb.

Deuxième à 1'38 de Sébastien Loeb avant la 10e étape, Peterhansel était parti le couteau entre les dents avec la ferme intention de refaire son retard sur son équipier. De fait, "Peter" pointait rapidement en tête des chronos, et ne comptait plus que… deux secondes de retard sur Loeb au classement général virtuel au cap du WP1.

Mais les choses allaient basculer au kilomètre 83, lorsque le recordman des victoires sur le Dakar percutait la KTM de Simon Marcic. Peterhansel demeurait aux côtés de l'infortuné motard slovaque, victime d'une fracture ouverte tibia/péroné, le temps que ce dernier ne soit pris en charge par l'hélicoptère médical.

Le pilote Peugeot reprenait ensuite sa route au volant de son 3008 DKR, et repartait à l'attaque, concluant finalement dans les faits en deuxième position de la spéciale, à 6'45 de Sébastien Loeb.

Mais la direction de course décidait après l'arrivée de le recréditer de 14'13, ce qui correspond au temps effectivement passé à l'arrêt auprès de Marcic.

Par conséquent, Peterhansel hérite de la victoire d'étape, et occupe désormais la tête du classement général avec 5'50 d'avance sur Loeb, alors que deux étapes, et 306 km de spéciales, restent à disputer avant l'arrivée à Buenos Aires samedi.

À l'arrivée de la spéciale, c'est un Stéphane Peterhansel visiblement choqué qui expliquait l'accident. "J'étais perdu, et il était perdu", raconte "Peter". "C'était dans un rio [un lit de rivière], mais pas dans le bon rio."

"Tout le monde était perdu. Je n'allais pas vraiment vite, probablement à 60 km/h, mais il y avait de la végétation, il m'était impossible de le voir. Il n'allait pas très vite non plus, peut-être 40 km/h mais, soudain, il m'a vu, il a freiné vraiment très fort, et il est tombé."

"J'ai aussi freiné vraiment fort, mais je n'ai pas pu changer de direction. Je me suis arrêté. L'impact n'était pas très fort, mais il était sous la voiture."

"Mon copilote [Jean-Paul Cottret] est sorti de la voiture, a analysé la situation", poursuit-il. "J'ai mis la marche arrière, et il [Marcic] allait bien. Il a eu vraiment un gros choc sur sa jambe, mais sa tête était bien, il était clair, complètement clair. Et il m'a dit tout de suite : 'j'ai la jambe cassée'. Nous sommes restés, je ne sais pas, probablement 15 minutes avec lui, nous avons attendu l'hélicoptère médical."

"J'aurais pu le tuer"

"C'est juste que la navigation était très, très compliquée, et [il y avait] beaucoup de possibilités de s'engager dans le bon rio. Ce n'est pas un problème avec les organisateurs, c'est juste qu'ils ont voulu faire une étape vraiment compliquée, et avec cette étape compliquée, tout le monde s'est perdu."

"Après que nous ayons eu cet accident avec le motard, j'ai vu peut-être 20 motards arriver de la direction opposée. Après, c'était très compliqué de rester concentré sur la piste."

"Au final, c'est seulement une jambe cassée, mais si j'avais touché par exemple sa tête, j'aurais pu le tuer."

Classement général revu après la 10e étape :

Pos.Pilote/NavigateurVoitureTemps/Ecart
1

 Stéphane Peterhansel

 Jean-Paul Cottret

Peugeot 24h58m43s
2

 Sébastien Loeb

 Daniel Elena

Peugeot +5m50s
3

 Cyril Despres

 David Castera

Peugeot +25m40s
4

 Nani Roma

 Alex Haro

Toyota +1h00m55s
5

 Giniel de Villiers

 Dirk von Zitzewitz

Toyota +1h42m54s
6

 Orlando Terranova

 Andreas Schulz

Mini +1h45m21s
7

 Boris Garafulic

 Filipe Palmeiro

Mini +3h26m34s
8

 Kuba Przygonski

 Tom Colsoul

Mini +3h53m40s
9

 Romain Dumas

 Alain Guehennec

Peugeot +3h57m43s
10

 Khalid Al Qassimi

 Pascal Maimon

Peugeot +4h24m17s
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Stéphane Peterhansel
Équipes Peugeot Sport
Type d'article Actualités
Tags cars