WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
C
Bahrain
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
07 Heures
:
29 Minutes
:
15 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
35 jours
FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
19 Heures
:
29 Minutes
:
15 Secondes

Toyota : "Cette année, nous devons gagner le Dakar"

partages
commentaires
Toyota : "Cette année, nous devons gagner le Dakar"
Par :
6 janv. 2019 à 11:30

Après avoir partagé le podium avec Sainz et Peugeot en 2018, le Toyota Gazoo Racing Team, emmené par Nasser Al-Attiyah et Giniel de Villiers, a la victoire en ligne de mire pour cette 41e édition du Dakar.

S.L., Lima (Pérou) – Chez Gazoo Racing South Africa, un seul objectif est permis : la victoire. Après s'être inclinée face à Peugeot et MINI lors des sept dernières éditions en date du Dakar, la division sud-africaine de Toyota ne peut que viser la première place sur le cru 2019 du rallye-raid, intégralement tracé au Pérou.

Glyn Hall l'affirme sans détour à Motorsport.com : "L'année dernière, notre objectif était déjà de gagner, mais cette année nous devons le faire. Nous avons une bonne voiture, de bons pilotes, la même équipe que l'année dernière, ce qui constitue une continuité positive. Nous avons eu deux opportunités de gagner, mais nous avons fini deuxième et troisième. Cette année, nous devons y arriver."

Lire aussi :

Les deux principaux pilotes de l'équipe, Nasser Al-Attiyah et Giniel de Villiers, connaissent déjà la saveur de la victoire sur le Dakar, le Qatari s'étant imposé en 2011 et 2015 et le Sud-Africain en 2009. Ils seront accompagnés par Bernhard Ten Brinke, qui a démontré en 2018 pouvoir se battre avec les meilleurs, lui qui a remporté la 11e étape à Fiambalá et a figuré parmi les premiers durant plusieurs jours.

"Nous espérons pouvoir faire du très bon travail, nous avons besoin de rapporter à Toyota cette première place qu'ils n'ont pas encore obtenue. Notre objectif est de nous battre pour la victoire et nous ferons de notre mieux pour cela", assure auprès de Motorsport.com Giniel de Villiers, qui compte à son palmarès 15 Dakar sans avoir jamais abandonné. "Nous avons la même pression que l'année dernière avec Peugeot, mais je pense que cette fois nous pourrions avoir un peu plus de chances de gagner maintenant qu'il n'y a pas d'équipe officielle, même si la course s'annonce dure. L'équipe qui commettra le moins d'erreurs gagnera."

Nasser Al-Attiyah, qui prendra dans quelques heures le départ de son 15e Dakar, partage cette même volonté de s'imposer : "L'année dernière, nous avions une très bonne opportunité de gagner, mais nous avons eu un problème mécanique. Peugeot avait quatre voitures et chacun s'aidait. Nous avions terminé deuxième. Cette année, nous allons essayer de nous battre pour la victoire et d'offrir à Toyota une fantastique première place sur le Dakar. Je vais essayer de faire de mon mieux, parce que c'est le Dakar que j'aime le plus, avec 70% de dunes."

Des ajustements sur la voiture

#302 Toyota Gazoo Racing SA: Giniel De Villiers, Dirk Von Zitzewitz

Après avoir lancé un nouveau Hilux pour la 40e édition, Toyota a apporté plusieurs ajustements à sa voiture pour cette année, bien qu'ils soient décrits comme de "petits détails" par Glyn Hall.

"La base est la même", explique-t-il. "Nous avons changé le système de refroidissement, parce que nous en avions trop l'an dernier. Nous avons beaucoup travaillé sur les suspensions et les amortisseurs, nous avons rendu la voiture plus confortable pour les pilotes, parce qu'ils étaient assis trop haut. Nous avons rabaissé le siège de 11 cm après avoir remodelé le plancher, principalement autour du moteur."

Lire aussi :

"Nous avons une bride plus étroite d'un millimètre par rapport à 2018, ce qui implique une réduction de 5% de la puissance, mais nous avons légèrement changé les caractéristiques du moteur. Nous avons amélioré sa réactivité et sa fenêtre de puissance."

Après le succès de Toyota aux 24 Heures du Mans puis son titre constructeurs en WRC, ne manque donc plus que le trophée du Dakar pour venir clore cette série victorieuse de la marque.

Article suivant
Barreda, toujours motivé pour enfin gagner le Dakar

Article précédent

Barreda, toujours motivé pour enfin gagner le Dakar

Article suivant

Photos - Les deux victoires de Carlos Sainz au Dakar

Photos - Les deux victoires de Carlos Sainz au Dakar
Charger les commentaires