Une première expérience "positive" sur le Dakar pour Vincent Rodriguez

Venu à bout de son premier Dakar malgré une deuxième semaine difficile sur son buggy Can Am de la catégorie SSV, le pilote genevois est ravi de son expérience et prêt à repartir en 2021.

Une première expérience "positive" sur le Dakar pour Vincent Rodriguez

Pour son premier Dakar, Vincent Gonzalez ne peut que se réjouir. La première semaine du pilote suisse, navigué par le Français Stéphane Duple, s’était déroulé sans problème majeur, et l’équipage du buggy Can-Am #434 avait rallié l’étape de repos dans la capitale Riyadh à la 22e place de la catégorie SSV.

Comme prévu, la deuxième semaine s’est avérée plus compliquée pour l’ensemble des concurrents du Dakar, dans les grandes étendues de sables de l’immense zone désertique du sud est du pays.

Lire aussi:

Vincent Gonzalez, Stéphane Duple, Can-Am, El Blanco Rosso Racing Team

Vincent Gonzalez, Stéphane Duple, Can-Am, El Blanco Rosso Racing Team

Photo de: Magnus Torquato

Vincent Gonzalez et son navigateur n’ont pas été épargnés, avec un premier incident mécanique lors de la septième étape, qui a contraint les deux hommes à rejoindre l’arrivée au bivouac à deux du matin passées, avant de reprendre la route à sept heure du matin.

Lors de la 11e étape, le buggy Can-Am connaissait un nouveau coup d’arrêt en plein désert et se voyait tracté par un camion d’assistance, lequel était victime de deux ensablages par la suite avant de rejoindre l’arrivée aux alentours de 4h00 du matin.

Vincent Gonzalez et Stéphane Duple atteignaient finalement l’arrivée finale à Qiddiya logiquement distancés au classement, mais avec la satisfaction d’être allés au bout, et d’avoir vécu un Dakar saoudien fort en expériences humaines et sportives.

"Dans un sens je suis content, car la première semaine de course était plutôt paisible, et la deuxième m’a permis de connaître le 'vrai' Dakar", confie Vincent Gonzalez à Motorsport.com Suisse.

"L’important était de rallier l’arrivée, ce que nous avons fait, mais la deuxième partie du parcours a été vraiment difficile. Je me réjouis également du partenariat avec Stéphane Duple, avec qui l’entente a toujours été parfaite, mais aussi avec d’autres concurrents, comme ceux qui nous ont permis de sortir de la galère en nous tractant, sans jamais hésiter, sans se décourager malgré plusieurs ensablages du camion".

Fort de cette expérience, Vincent Gonzalez entend bien être à nouveau au départ en 2021, avec la volonté d’aborder ce nouveau challenge davantage armé.

"Nous sommes une petite structure [El Blanco Rosso Racing Team], qui n’a évidemment rien à voir avec les grosses artilleries de course comme on peut en trouver sur le Dakar", continue Vincent Gonzalez. "A l’avenir, je pense qu’il serait judicieux d’envisager un camion d’assistance rapide engagé en course pour nous seconder. En tous cas l’objectif est d’être à nouveau là dans un an."

Rendez-vous en 2021 !

Vincent Gonzalez, Stéphane Duple, Can-Am, El Blanco Rosso Racing Team

Vincent Gonzalez, Stéphane Duple, Can-Am, El Blanco Rosso Racing Team

Photo de: Jose Mario Dias

 
partages
commentaires
Alexandre Pesci et Stephan Kuhni : "objectif atteint" sur le Dakar pour Rebellion Racing

Article précédent

Alexandre Pesci et Stephan Kuhni : "objectif atteint" sur le Dakar pour Rebellion Racing

Article suivant

Ickx "certain qu'Alonso a le talent pour gagner" le Dakar

Ickx "certain qu'Alonso a le talent pour gagner" le Dakar
Charger les commentaires