Walkner : "Cette fois, c'était mon tour"

Après des déconvenues et une place de deuxième l'an passé, Matthias Walkner a pris sa revanche en signant son premier succès sur le Dakar samedi en Argentine.

Walkner : "Cette fois, c'était mon tour"
Le vainqueur de la catégorie moto, Matthias Walkner, Red Bull KTM Factory Team
Le vainqueur de la catégorie moto, Matthias Walkner, Red Bull KTM Factory Team
Le vainqueur de la catégorie moto, Matthias Walkner, Red Bull KTM Factory Team
#2 Red Bull KTM Factory Racing KTM: Matthias Walkner
Le vainqueur de la catégorie moto, Matthias Walkner, Red Bull KTM Factory Team
Le vainqueur de la catégorie moto, Matthias Walkner, Red Bull KTM Factory Team
Le vainqueur de la catégorie moto, Matthias Walkner, Red Bull KTM Factory Team
#2 Red Bull KTM Factory Racing KTM: Matthias Walkner
#2 Red Bull KTM Factory Racing KTM: Matthias Walkner
#2 Red Bull KTM Factory Racing KTM: Matthias Walkner

Cette fois-ci, c'est la bonne ! Matthias Walkner a décroché son premier Dakar samedi à Córdoba, assurant ainsi la très belle série de KTM sur la classique du rallye-raid, la marque autrichienne étant invaincue désormais depuis 18 éditions !

Il faut dire que la victoire s'est dessinée sur le tard pour l'Autrichien, qui s'est dans un premier temps montré discret lors de la première semaine de l'épreuve, laissant ses adversaires en découdre.

Mais cette 40e édition du Dakar s'est finalement avérée être une parfaite parabole mécanique du lièvre et de la tortue, Walkner restant en embuscade pour tirer profit des aléas frappant ses adversaires plus rapides.

Un à un, ceux-ci ont en effet été contraints de jeter tôt ou tard l'éponge, qui de douleurs lombaires (Sam Sunderland), qui de fatigue et de problèmes de navigation à répétition (Joan Barreda), d'une chute (Adrien van Beveren), ou bien encore de multiples soucis techniques (Pablo Quintanilla).

Dans ce véritable jeu de quilles, Walkner a su soutenir la pression, dès lors qu'il s'est emparé de la tête de l'épreuve lors de la dixième étape, reliant Salta à Belén, et marquant l'entrée du Dakar dans sa dernière partie, en Argentine, enchaînant même sur une seconde victoire d'étape le lendemain.

La chevauchée de Walkner

"C'est vraiment incroyable. Le but était de rester sur le podium, mais la dixième étape a été la clé. C'est vraiment un rêve qui se réalise", a confié le pilote KTM visiblement ému, et on le comprend, à l'arrivée. "J'étais très nerveux parce qu'hier ce fut une journée très longue. Je savais que je faisais partie des sept ou huit gars qui allaient être en mesure de gagner, mais je n'y croyais pas parce que pour gagner, il vous faut de la chance et ne pas commettre de grosses erreurs. Mais nous y sommes arrivés au final."

Dauphin l'an passé de Sunderland, Walkner peut enfin savourer sa victoire, après être passé par des heures sombres lors de ses premières participations, notamment en 2016 où il s'était fracturé le fémur. "Sur le Dakar, il vous faut beaucoup de chance, et cette fois c'était mon tour. En 2016, j'ai eu mon grave accident", relate-t-il. "Ce fut beaucoup de pression [lors des derniers jours de course], car j'avais tout à perdre. C'est vraiment un rêve qui advient, et maintenant il va me falloir du temps pour réaliser ce qui se passe."

Derrière l'Autrichien, le trio de tête final est complété de Kevin Benavides sur Honda et du vainqueur de l'édition 2016 et coéquipier chez KTM, Toby Price.

partages
commentaires
Étape 14 - Sainz/Cruz et Walkner remportent le Dakar
Article précédent

Étape 14 - Sainz/Cruz et Walkner remportent le Dakar

Article suivant

Sainz : "Ce n'était que justice que je gagne cette course"

Sainz : "Ce n'était que justice que je gagne cette course"
Charger les commentaires