Albon ne s'est pas senti "éclipsé" avant sa première victoire en DTM

Alex Albon, pilote de réserve de Red Bull en F1 et titulaire pour AF Corse en DTM, a remporté sa première victoire dans le championnat de tourisme, après un début de saison discret où son équipier Liam Lawson a été plus en vue.

Liam Lawson a été le plus en vue des pilotes AF Corse depuis le début de saison DTM, le Néo-Zélandais remportant la première course de la saison à Monza et s'inscrivant comme le concurrent le plus proche de l'homme qui domine le championnat, à savoir Kelvin van der Linde. De l'autre côté du garage de l'écurie qui engage des Ferrari, Alex Albon a connu des débuts plus discrets.

Le Thaïlandais, qui suscite naturellement plus d'attentes en raison de son statut de pilote en provenance de la Formule 1, est monté pour la première fois sur le podium lors de la cinquième course de la saison (même s'il a officiellement été promu au troisième rang de lors de la manche d'ouverture après la disqualification rétroactive de Vincent Abril). Mais ce week-end au Nürburgring, Albon a signé une victoire très convaincante lors de la seconde course en dépit d'une épreuve agitée et où les écueils étaient nombreux. La course faisait suite à une séance de qualifications sous la pluie où il a décroché la pole.

S'exprimant après sa première victoire en sport auto depuis la manche de Sotchi de F2 en 2018, Albon a battu en brèche l'idée selon laquelle Lawson avait pris l'avantage sur lui, mettant notamment en avant le fait qu'il était en cinquième place avant le week-end du Nürburgring. Désormais, il est quatrième, devant son équipier qui a connu un très mauvais week-end dans l'Eifel.

À la question de savoir ce que cette victoire signifie pour lui après avoir été éclipsé par Lawson lors des trois premières manches de la saison, Albon a répondu : "Je ne pense pas avoir été éclipsé. C'est normal de mettre un peu de temps pour s'habituer à une voiture, passer d'une F1 à une GT3, c'est assez différent."

"Et en y regardant de plus près, j'ai eu quelques courses [où j'ai] été assez solide, c'est juste que j'ai eu un peu de mal lors des qualifications. Ce week-end et lors de la manche précédente à Zolder, les choses ont été positives et nous avons progressé."

"Jusqu'à samedi, [...] nous étions cinquièmes [au championnat], donc ce n'est pas comme si nous étions en queue de peloton. Nous avons été compétitifs donc je pense que pour ma première année en DTM, ça ne se passe pas trop mal."

Lire aussi :

Le moment clé de la course d'Albon ce dimanche a clairement été le second restart où il s'est retrouvé neuvième en piste, bien que leader virtuel car premier des pilotes à avoir effectué leur arrêt obligatoire. Ses principaux poursuivants étaient juste derrière lui mais le Thaïlandais a magnifiquement géré cette relance en se frayant vite et bien un chemin entre les pilotes chaussés de pneus usés, distançant ainsi Dani Juncadella.

"C'était délicat", a-t-il expliqué. "[Au] départ de la course et au premier [restart] après la voiture de sécurité, vous avez le contrôle, donc ce n'est pas si difficile. Tant que vous prenez un bon départ, vous êtes en tête au premier virage."

"Mais [à la deuxième relance] nous sommes partis P9 et Dani était P10 à ce moment-là. Vous êtes dans une position où vous ne voulez pas être trop agressif parce que vous aurez une nette avance [une fois les pilotes devant vous passés par les stands], mais en même temps vous devez vous frayer un chemin rapidement [dans le trafic] parce que les autres vont le faire."

"Il fallait donc être à la fois agressif et prudent. Heureusement, je crois qu'après la deuxième relance, nous avons tout de suite été P4 et ça a vraiment dicté la course parce qu'à partir de là, je n'avais plus à me soucier des voitures derrière et je pouvais prendre les autres gars les uns après les autres."

Albon était abattu après avoir subi son premier abandon de la saison dans la Course 1, mais a salué l'équipe AF Corse pour avoir transformé sa Ferrari en vainqueur pendant la nuit. "Après samedi, nous étions assez loin en termes de rythme et surtout de rythme de course, et la situation était un peu sinistre pour dimanche, mais les gars ont beaucoup travaillé pendant la nuit."

"Nous avons eu du mal à mettre les pneus en température et, sachant qu'il pleuvait, nous avons obtenu la pole position, mais c'était presque comme si nous nous disions 'OK, et maintenant ?' parce que la course se déroulait sur le sec. Heureusement, nous avons gardé cette philosophie de réglages et ça a marché."

"En commençant cette année, nous étions un peu en retrait par rapport à l'expérience et chaque course a permis de faire un pas en avant. Zolder était déjà un bon week-end pour nous et ici, c'est un autre pas en avant. J'espère que nous pourrons continuer sur cette lancée."

partages
commentaires
Alex Albon signe sa première victoire en DTM
Article précédent

Alex Albon signe sa première victoire en DTM

Article suivant

Comment suivre la manche du Red Bull Ring du DTM

Comment suivre la manche du Red Bull Ring du DTM
Charger les commentaires