ART Grand Prix encore au top avec Gary Paffett en pole

partages
ART Grand Prix encore au top avec Gary Paffett en pole
Par :
, Motorsport.com Switzerland
18 oct. 2015 à 11:56

Après l’inattendu Lucas Auer au Nürburgring, Gary Paffett a offert aux Français d’ART Grand Prix sa deuxième pole position en vue de la course 2 à Hockenheim. Un juste retour des choses pour le pilote anglais.

Gary Paffett, ART Grand Prix Mercedes-AMG C63 DTM
Gary Paffett, ART Grand Prix Mercedes-AMG C63 DTM
Frederic Vasseur, Team Principal d'ART Grand Prix
Gary Paffett, ART Grand Prix Mercedes-AMG C63 DTM
Gary Paffett, ART Grand Prix Mercedes-AMG C63 DTM

E.R., Hockenheim - Après six saisons au sein de l’équipe officielle HWA Mercedes, Gary Paffett avait été placé par le constructeur allemand dans l’équipe ART Grand Prix, débutante cette année en DTM. Le pilote britannique, champion de la discipline en 2005, a vite pris ses marques au sein de la structure dirigée par Frédéric Vasseur, malgré un démarrage difficile à Hockenheim en mai, où ses chronos des qualifications 1 et 2 lui furent retirés pour deux erreurs d’interprétation du règlement par son équipe.

Leader naturel de l’équipe ART Grand Prix, Paffett s’est régulièrement montré aux avant-postes cette saison, avec notamment deux podiums (Hockenheim et Norisring) mais a également connu son lot de faits de course au milieu du peloton, le dernier remontant à la course 2 de Hockenheim samedi, où il fut contraint à l’abandon après un accrochage avec Miguel Molina. Deuxième meilleur pilote Mercedes derrière Pascal Wehrlein, Gary Paffett a (enfin) décroché la pole position qu’il mérite.

"La première partie du travail est faite, nous avons encore la course à faire", commentait-il à l’issue de la séance. "La pole position c’est bien évidemment la meilleure configuration pour démarrer la course, cela démontre nos performances. La voiture est bonne, elle l’a été durant l’ensemble de la saison. Cette fois j’ai simplement réussi à tout mettre en ordre lors de mon tour en qualifications, c’était un bon chrono".

Gary Paffett tentera donc de renouer avec la victoire, son dernier succès remontant à 2013 sur le Lausitzring. Il évitera surtout d’éviter les embûches, lui qui a été contraint à l’abandon samedi lors de la course 1 après un accrochage avec l’Audi de Miguel Molina. "J’espère bien évidemment que partir de la pole sera moins délicat que de s’élancer du milieu du peloton", conclut-il.

il a toujours été un moteur pour nous. On ne le remerciera jamais assez.

Frédéric Vasseur, directeur d'ART Grand Prix.

De son côté, Frédéric Vasseur, le directeur de l’équipe ART Grand Prix, se réjouit lui aussi pour son pilote. " On est content pour Gary qui s’est investi dans le développement de l’équipe", explique-t-il. "Sur le papier, ce n’était pas un changement facile car lorsque tu es pilote officiel HWA depuis des années, c’est difficile de s’embarquer avec une équipe débutante".

"Son implication sur la saison a été exceptionnelle, il a été dans le match en permanence", poursuit Frédéric Vasseur. "Même lors des moments compliqués comme nos déclassements lors des deux qualifications à Hockenheim en début de saison, il a toujours été un moteur plus qu’autre chose. Finir comme cela la saison, c’est super. On ne le remerciera jamais assez, et c’est une belle conclusion, même s’il reste encore une course à disputer".

Article suivant
Qualifications 2 – Paffett (Mercedes) gâche la fête chez Audi

Article précédent

Qualifications 2 – Paffett (Mercedes) gâche la fête chez Audi

Article suivant

Course 2 – Jamie Green boucle la boucle

Course 2 – Jamie Green boucle la boucle

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Hockenheim II
Lieu Hockenheimring
Pilotes Gary Paffett
Auteur Emmanuel Rolland