ART Grand Prix fer de lance de Mercedes en qualifications

En vue lors de la journée du dimanche, les Mercedes ont été piégées par une séance qualificative hasardeuse, et des conditions d'adhérence évoluant en permanence. En plaçant la C63 de Gary Paffett au 8e rang, l'équipe française ART Grand Prix est la meilleure représentante de la marque à l'étoile à l'issue d'une séance intense en émotions. 

"Oui c'était assez compliqué", a expliqué Frédéric Vasseur à Motorsport.com. "On nous avait dit qu'il allait pleuvoir en cours de séance, et ce ne fut finalement pas le cas. On a passé les pneus slicks assez tôt pour assurer un temps, et on les a passé trop tôt du coup. D'autres les ont passés en fin de séance, mais du coup c'était trop tard, donc il était difficile de trouver le bon compromis".

En espérant la pluie en course

Frédéric Vasseur entend bien exploiter cette bonne position de départ pour marquer les premiers points de l'équipe lors de la course 2, après avoir vu ses deux voitures éliminées sur le même accident lors de la première manche samedi. A noter que Lucas Auer, sur la seconde Mercedes C63 de l'équipe française, s'élancera de la 20e position sur la grille de départ.

"Cela dépendra des conditions météo", poursuit Vasseur. "La pluie est annoncée, cela pourrait nous convenir car on était performants ce matin dans ces conditions, avec le meilleur temps de Gary au warm-up. Donc on verra."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Hockenheim
Circuit Hockenheim
Pilotes Gary Paffett
Type d'article Interview