Audi et BMW ont-ils caché leur jeu dans les essais du DTM ?

Les écarts de performances entre les différents constructeurs du DTM dans les essais de pré-saison ont fait naître des débats sur le véritable potentiel des voitures, et sur les raisons qui expliquent pourquoi Audi et BMW étaient à ce point distancés, alors que la balance de performance pour le début de saison doit encore être définie.

Audi et BMW ont-ils caché leur jeu dans les essais du DTM ?

Le plateau du DTM était sur le Lausitzring la semaine dernière, pour les trois dernières journées d'essais avant le début de la saison au mois de juin, et Mercedes a dominé les débats, comme lors de la précédente séance à Hockenheim. Maximilian Götz, qui porte les couleurs de l'équipe Haupt Racing, a été le plus rapide lors de chacune des trois journées, concluant les essais avec un temps de 1'42"744. Les deux Ferrari aux couleurs de Red Bull ont terminé à la deuxième et à la troisième place, respectivement grâce à Liam Lawson et Alexander Albon, et les quatre positions suivantes étaient occupées par des Mercedes-AMG GT3.

Kelvin van der Linde a été le meilleur représentant d'Audi, à six dixièmes de Götz, tandis que la première BMW, celle de Marco Wittmann, était à près de deux secondes, au 17e rang, juste devant l'autre M6, confiée à Timo Glock. Le retard des BMW n'était qu'en partie dû à l'absence des équipes Walkenhorst et Rowe lors du dernier jour, puisque l'écart avec les leaders était déjà autour d'une seconde le mercredi.

Le DTM a mis en place une balance de performance (BoP) pour le test du Lausitzring, avec le soutien de son partenaire AVL Racing. Le but n'était pas d'avoir un équilibre parfait entre chaque marque et la BoP sera encore ajustée avant le début de la saison, mais les chronos de certaines voitures n'ont pas été en ligne avec les attentes de la balance actuelle.

Lire aussi :

Par exemple, l'Audi R8 LMS était avantagée par rapport à la BoP utilisée en ADAC GT Masters, déterminée par SRO. Pour la course du Lausitzring en 2020, le poids minimum de l'Audi était de 1320 kg, soit seulement 10 kg de moins que la Mercedes. Dans le test organisé par le DTM, ce poids a été abaissé à 1275 kg, soit un avantage de 45 kg sur la Mercedes. Audi a également pu utiliser toute la puissance de son moteur, alors que deux restricteurs de 40 mm étaient imposés en GT Masters. Mercedes a de son côté dû utiliser des restricteurs de 38 mm en DTM, plus importants que ceux prévus par la BoP de SRO.

Il était donc surprenant de voir Audi distancé au Lausitzring, alors que la marque est performante en GT Masters et dans les autres championnats supervisés par SRO. Faut-il y voir une volonté de la firme aux anneaux de cacher son véritable potentiel avec l'espoir d'influencer la BoP avant l'ouverture de la saison à Monza ? Cette idée est rejetée par Kimmo Liimatainen, directeur du Team Rosberg : "Il faut rouler à fond", a assuré le patron du partenaire historique d'Audi. "Les gens d'AVL ne sont pas idiots et ils ont accès aux données. Ils peuvent voir quand quelqu'un triche."

Mais selon Motorsport-Total.com, publication sœur de Motorsport.com, des failles subsistent et peuvent donner une image faussée aux personnes en charge de définir la BoP, et ce malgré tous les capteurs placés sur les voitures. Par exemple, certaines pièces, à l'image des plaquettes de freins, peuvent être différentes pour masquer les véritables performances des voitures pendant les essais. Les pilotes peuvent aussi éviter les vibreurs, même si les images de caméras embarquées peuvent le montrer.

L'Audi R8 LMS était clairement plus rapide en ligne droite, atteignant 252,25 km/h le mercredi dans un relais avec la BoP appliquée, contre 249,23 km/h pour la meilleure Ferrari 488 GT3, 248,17 km/h pour la BMW M6 GT3 et seulement 246,46 km/h pour la Mercedes la plus rapide. L'Audi a en revanche été à la peine dans le deuxième secteur, qui impose plus d'appuis. Lawson a réalisé le meilleur temps avec sa Ferrari, en 38"265, alors que van der Linde n'a pas pu faire mieux que 38"970 dans ses quatre tours rapides avec la BoP.

Lire aussi :

Il est important de noter que Dev Gore, qui va faire ses débuts avec le Team Rosberg, n'était qu'à quelques millièmes de van der Linde dans ce secteur en roulant avec la même BoP, alors qu'il est habituellement à plus d'une seconde au tour du Sud Africain. Le chrono réalisé par van der Linde n'était donc peut-être pas représentatif, d'autant plus qu'il a pu rouler en 38"622 dans ce secteur dans les relais sans application de la BoP. Sur l'ensemble du tour, un chrono plus rapide de sept dixièmes aurait peut-être été possible, le plaçant troisième dans les relais avec BoP, derrière Götz et Albon.

"Les gens d'AVL ne regardent pas que les temps réalisés dans les relais avec la BoP", assure Thomas Biermaier, directeur général de l'équipe Abu, qui utilise des Audi. "Si Kelvin était deux dixièmes plus rapide dans le deuxième secteur deux heures plus tôt, ils le prendront en compte. Et dans ce cas la différence n'est plus de six dixièmes, mais de deux ou trois."

Chez BMW, Marco Wittmann a conclu le relais avec la BoP à 0"997 du leader. Sur l'ensemble des essais, le meilleur temps du double Champion du DTM a été 1"850 plus lent que celui de Götz, un écart plus important que la normale lorsque la BoP est appliquée.

Cette différence n'était pas due aux réglages de turbo demandés par AVL, la Ferrari et la BMW ayant roulé avec la même pression. "L'équilibre de performance ne bénéficie pas vraiment à la M6 GTR, mais la voiture devrait avoir un potentiel plus important", a précisé une source interne au sujet du manque de performance de la BMW.

Chronos des deux journées (dont les relais avec la BoP) :

P. Pilote Voiture Équipe Temps Tours

1

Maximilian Götz Mercedes HRT 1:42.744 (jeudi) 251
2 Liam Lawson Ferrari AF Corse 1:42.840 (jeudi) 164
3 Alexander Albon Ferrari AF Corse 1:42.904 (jeudi) 222
4 Philip Ellis Mercedes Winward 1:43.108 (jeudi) 169
5 Arjun Maini Mercedes GetSpeed 1:43.118 (jeudi) 230
6 Lucas Auer Mercedes Winward 1:43.180 (jeudi) 183
7

Vincent Abril

Mercedes HRT 1:43.353 (jeudi) 218
8 Kelvin van der Linde Audi Abt 1:43.373 (jeudi) 113
9 Daniel Juncadella Audi GruppeM 1:43.428 (jeudi) 182
10 Nico Müller Audi Rosberg 1:43.815 (mercredi) 156
11 Mike Rockenfeller Audi Abt 1:43.952 (mercredi) 134
12 Gary Paffett Mercedes Mücke 1:44.022 (mercredi) 162
13 Dev Gore Audi Rosberg 1:44.346 (jeudi) 246
14 Sophia Flörsch Audi Abt 1:44.420 (jeudi) 228
15 Nick Cassidy Ferrari AF Corse 1:44.523 (jeudi) 82
16 Marco Wittmann BMW Walkenhorst 1:44.594 (mercredi) 153
17 Timo Glock BMW Rowe 1:44.946 (mercredi) 146

partages
commentaires
Le DTM veut être le championnat GT3 le plus rapide

Article précédent

Le DTM veut être le championnat GT3 le plus rapide

Article suivant

DTM 2021 - Le plateau complet avant l'ouverture de la saison

DTM 2021 - Le plateau complet avant l'ouverture de la saison
Charger les commentaires