Audi - Les débuts de Duval en DTM contrariés par son impatience

partages
commentaires
Audi - Les débuts de Duval en DTM contrariés par son impatience
Par :
11 août 2017 à 12:12

Dieter Gass, le patron de la compétition chez Audi, estime qu'un certain manque de patience a contribué aux débuts difficiles de Loïc Duval en DTM cette saison.

Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Dieter Gass, responsable du DTM chez Audi Sport
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Podium : le vainqueur René Rast, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM

Loïc Duval était cette année l'un des deux rookies parmi les six pilotes de l'équipe Audi, après avoir été contraint de stopper son aventure en WEC lorsqu'Audi a mis fin à son programme LMP1 fin 2016.

Mais, alors que René Rast, un autre spécialiste des courses d'Endurance, a effectué une excellente première partie de saison, se positionnant même dans la course au titre avec deux victoires notamment, Duval a connu une réussite diamétralement opposée, étant le seul des 18 pilotes du plateau à n'avoir pu marquer le moindre point encore.

Interrogé par Motorsport.com au sujet des difficultés de Duval en DTM, Dieter Gass, le patron de la compétition chez Audi, a déclaré : "Je pense que Loïc n'a peut-être pas été assez aussi patient que vous devez l'être en arrivant en DTM."

Duval, 35 ans, a connu un certain nombre de succès en sport automobile jusqu'ici. Il a remporté deux titres majeurs au Japon – en Formula Nippon (aujourd'hui Super Formula) en 2009 et en Super GT en 2010 –, et fut couronné Champion du monde en WEC en 2013, année de son succès aux 24 Heures du Mans.

Se confiant à nous un peu plus tôt cette saison sur le Hungaroring, Duval a insisté sur le fait qu'il s'attendait à ce que la transition en DTM se montre "difficile".

Il a attaqué un peu trop dès le début. Mais je suis confiant dans le fait qu'il y arrivera.

Dieter Gass, directeur de la compétition chez Audi

Mais Dieter Gass estime surtout que la série de succès décrochés par le passé par le pilote français a contribué à le pousser à "trop attaquer" pour décrocher rapidement des résultats en DTM.

"C'est un pilote qui est habitué à gagner, je pense qu'il s'est imposé dans tous les championnats auxquels il a participé, il vient du WEC, il est le seul à avoir remporté le Super GT et à courir maintenant en DTM. Donc, clairement, je pense qu'il avait de hautes ambitions et il s'attendait lui-même, également, à être tout de suite performant."

"Je pense que, peut-être, à cause de cela, il a attaqué un peu trop au début. Et nous savons que vous ne pouvez pas forcer le succès en DTM. Mais je suis confiant dans le fait qu'il y arrivera."

Article suivant
Berger : Le DTM peut survivre sans Mercedes

Article précédent

Berger : Le DTM peut survivre sans Mercedes

Article suivant

Farfus : Les stratégies en DTM sont devenues "un pari"

Farfus : Les stratégies en DTM sont devenues "un pari"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Pilotes Loïc Duval
Auteur Valentin Khorounzhiy