Audi réfute les accusations de Timo Glock

Dieter Gass, le directeur de la compétition de chez Audi, a réfuté les accusations de Timo Glock, le pilote allemand ayant estimé que la marque d'Ingolstadt s'était servi de Nico Müller pour bloquer ses rivaux lors de la Course 2 au Nürburgring.

L'ancien pilote de F1 Timo Glock avait fortement critiqué la tactique d'Audi après la course, dans laquelle le pilote BMW avait accroché Müller alors qu'il tentait de le dépasser. Glock affirmait ainsi qu'Audi "manipulait les courses" en "sacrifiant" certains de ses pilotes pour ralentir ses rivaux et aider les pilotes de pointe de la firme d'Inglostadt.

Mais Dieter Gass a nié ces accusations, et a répondu que Glock aurait dû dépasser Müller "s'il était tellement plus rapide."

"Müller était devant, Glock lui est rentré dedans à l'arrière sur une piste large de 12 mètres", a ainsi rétorqué le dirigeant allemand. "S'il était tellement plus rapide, pourquoi ne pas l'avoir dépassé ?"

"Ce n'était pas la faute de Nico. C'était la stratégie de Nico de rester en piste aussi longtemps [avant d'effectuer son arrêt], il a roulé aussi vite qu'il a pu. Je pense que c'est ce que nous devons voir clairement. Bien sûr, il ne veut pas être dépassé. Il n'y a pas grand-chose à dire de plus, vraiment. Nous avons bataillé dur avec toutes les voitures, avec un lest plus important qu'auparavant."

Müller soutient de son côté qu'il a "freiné normalement" au moment de l'incident, et ne sait pas pourquoi Glock l'a heurté.

"J'ai freiné normalement pour prendre le virage", explique le pilote suisse. "À la chicane, j'ai fermé la porte à l'intérieur, je suis resté sur ma ligne et, soudain, nous nous sommes accrochés. Il m'est rentré dedans. Je ne sais pas ce qui s'est passé, s'il a raté son point de freinage, je ne sais pas."

"Je suis resté sur la piste pendant un moment et mes pneus faiblissaient. Je voulais juste défendre ma position. Cela a assez bien fonctionné pendant deux ou trois tours."

BMW : Müller a freiné "extrêmement tôt"

Jens Marquardt, le directeur de la compétition chez BMW, blâmait ouvertement Müller pour l'incident, indiquant que Glock se plaignait de lui avant l'accident.

"Timo se plaignait à la radio que Müller freinait extrêmement tôt, et fort. Des manœuvres comme celles-ci n'ont rien à faire ici", a déclaré Marquardt. "Et, la deuxième fois, ils se sont accrochés. C'est quelque chose que les commissaires doivent analyser, mais ce n'était pas beau."

"La direction de course a infligé beaucoup de réprimandes. Il est peut-être temps d'aller au-delà de ça et donner des pénalités lorsque les commissaires estiment que la situation est allée trop loin. Certaines manœuvres n'étaient pas acceptables, et cela ne doit pas arriver."

Glock : Audi est sous pression

Glock pense qu'Audi est sous forte pression, estimant que l'équipe d'Ingolstadt a eu la meilleure voiture ces deux dernières saisons, mais qu'elle a perdu le titre pilotes à chaque fois.

"Cela montre à quel point ils ont la pression, à quel point Dieter Gass a la pression, lorsqu'il ordonne de telles tactiques", continue Glock. "Ils ont eu la meilleure voiture pendant deux ans mais n'ont pas réussi à remporter le titre car ils ont fait trop d'erreurs. Ils ont la pression, c'est clair."

"Je ne pense pas que cela ait un sens d'aller discuter de cela avec eux car ils le font encore et encore. La pression monte, comme vous pouvez le voir avec ces tactiques. Cela ne peut pas être plus évident que cela. Et c'est vraiment dommage."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Nürburgring
Circuit Nürburgring
Pilotes Timo Glock , Nico Müller
Équipes BMW Team RMG , Audi Sport Team Rosberg
Type d'article Actualités