De nouvelles mesures pour davantage de spectacle

Alors que le championnat DTM reprendra ses droits dans un mois à Hockenheim, l'ITR, organisateur de la série, a communiqué une série de nouvelles mesures visant à améliorer le spectacle en piste.

Il y a quelques mois, les dirigeants du DTM avaient déjà annoncé un changement majeur dans l'histoire de la série avec un retour à deux courses par meeting, pour la première fois depuis plus de 15 ans. De quoi offrir encore davantage de batailles en piste aux spectateurs, avec une course endurance le samedi, avec changement de pneus obligatoire, puis une course sprint le dimanche, sans arrêt obligatoire. Pour chaque manche, des qualifications d'une durée de 20 minutes détermineront l'ordre des départ : des séances forcément tendues, avec une gestion du trafic qui revêtira un aspect primordial.

L'ITR a annoncé mercredi une série de mesures additionnelles qui entreront en vigueur dès cette année. En premier lieu, les concurrents utiliseront un seul composant de pneumatiques, alors qu'ils devaient utiliser un train tendre et un train standard jusqu'à l'année dernière. Une mesure prise pour améliorer la visibilité et la compréhension des courses par les spécateurs. Toujours au niveau des pneus, ce sera non plus cinq mais quatre trains de pneumatiques (hormis des pneus sculptés en cas de pluie) qui seront alloués à chaque pilote pour chaque meeting de DTM.

Offrir aux spectateurs des courses automobiles haletantes et du divertissement de tout premier ordre constitue notre priorité.

Hans Werner Aufrecht, directeur de l'ITR.

Enfin, des modifications seront également mises en place en ce qui concerne le DRS (Drag Reduction System), système permettant aux pilotes de changer l'inclinaison de leur aileron arrière durant quelques secondes afin d'augmenter brièvement leur vitesse de pointe, et donc faciliter les dépassements. Alors que ce système ne pouvait être activé qu'une seule fois auparavant, les pilotes pourront le faire jusqu'à trois fois par tour, toujours à condition d'être à une seconde ou moins de la voiture qui les précède au moment de passer la ligne de départ/arrivée.

"Offrir aux spectateurs des courses automobiles haletantes et du divertissement de tout premier ordre constitue notre priorité", explique Hans Werner Aufrecht, le directeur de l'ITR. "Pour ce faire, rien de mieux que des manoeuvres de dépassements spectaculaires et des courses spectaculaires jusqu'au dernier tour. Et c'est exactement ce que propose le DTM depuis plusieurs saisons. C'est la raison pour laquelle il s'agit de l'une des séries de course automobile la plus attractive au monde".

A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Mattias Ekström , Bruno Spengler , Gary Paffett , Paul di Resta , Daniel Juncadella
Type d'article Actualités