DTM - Audi : Touché, crevé, coulé... (+photos)

Ce n'est pas la première fois, ni la dernière sans doute, qu'Audi fut victime d'une crevaison

Ce n'est pas la première fois, ni la dernière sans doute, qu'Audi fut victime d'une crevaison. Mais ce dimanche, la crevaison lente sur le pneu arrière droit de Timo Scheider était de trop.

Parti quatrième, le double tenant du titre devait gagner pour espérer conserver sa couronne et assurait l'essentiel à Oschersleben. Grâce à une stratégie décalée par rapport aux Mercedes de Spengler et Di Resta, il aurait même pu prendre le commandement de la course, mais le destin en a voulu autrement.

Ironie du sort, c'est Mattias Ekström qui hérite du podium, deux semaines après avoir vu ses derniers espoirs ruinés lui aussi. Le seul vrai rayon de soleil pour Audi lors de cette huitième manche de la saison est assurément la bonne performance globale du team Phoenix, qui a placé ses deux pilotes dans les points. Mike Rockenfeller (5ème) et Alexandre Prémat (6ème) ont en effet rendu une copie propre et sans bavure.

Mathématiquement, seul Ekström peut encore prétendre au titre du côté d'Ingolstadt. Mais avec 26pts de retard sur Spengler, à trois manches du terme de la saison, le Suédois et son équipe ne se font guère d'illusion et débarqueront à Hockenheim sans la moindre pression, avec pour objectif de sauver ce qui peut encore l'être, et de mettre un terme à l'outrageuse domination de Mercedes.

- Audi Sport team Abt : 7pts
- Audi Sport team Phoenix : 7pts
- Audi Sport team Rosberg : 0pts

Mattias Ekström (3e) :


"La course s'est passé sans problème, mais c'est tout ce qu'il y a de positif. Le départ était bien mais j'ai vite réalisé que je n'étais pas assez rapide pour jouer la victoire. Je roulais aussi vite que possible et je voulais ramener la voiture à l'arrivée. En fin de compte, c'est bien d'avoir fini à la troisième place. C'est correct compte tenu que ce n'était pas une journée fantastique."

Mike Rockenfeller (5e) :


"J'ai pris un bon départ et j'ai choisi de prendre l'extérieur. Les deux Mercedes ont freiné très tard et se battaient entre elles. Malheureusement, je n'ai pas pu reprendre l'intérieur et conserver ma troisième place. Je me suis débattu avec la voiture le reste de la course et j'espérais qu'elle reste intacte. Au final, je suis content d'avoir terminé à la cinquième place."

Alexandre Prémat (6e) :


"Ce fut une course incroyable. Je suis parti depuis la douzième position et je me suis vite retrouvé neuvième. J'ai même dépassé Martin Tomczyk un peu plus tard. La stratégie était parfaite. Bien sûr, c'est toujours agréable de marquer des points. Comme je l'ai dit après Brands Hatch, c'était mon objectif pour les prochaines courses. Maintenant, nous avons trois points de plus. L'équipe a fait un travail fantastique malgré la mauvaise qualification. Je suis très heureux pour 'Rocky', l'équipe et moi-même."

Martin Tomczyk (8e) :


"Mon départ s'est très bien passé puis la situation s'est un peu compliquée dans le premier virage et Mattias m'a dépassé. Par la suite, je me débattais avec la voiture, elle n'était pas agréable à piloter. Ensuite, Gary m'a tapé assez fort une première fois et de nombreux éléments aérodynamiques se sont cassés. Après cet incident, l'équilibre de ma voiture était très mauvais. Ensuite il y a eu un autre duel avec Gary, mais celui-ci s'est bien passé. Cependant, ma voiture n'était pas agréable du tout à conduire, je devais me contenter de suivre le mouvement."

Timo Scheider (11e) :


"C'est extrêmement décevant. J'ai pris un très bon départ mais les pilotes devant étaient très lents dans le premier virage et j'ai senti un impact à l'arrière droit. J'ai perdu des éléments sur l'aile droite mais ça n'a pas joué sur mes performances. La stratégie et le rythme étaient corrects mais j'ai remarqué que je pouvais finir deuxième ou même gagner. La stratégie et les arrêts aux stands ont marché à la perfection. Mais à un moment, j'ai senti que mon pneu arrière droite se détériorait, quelque chose n'allait pas. Deux tours plus tard, mon sentiment était confirmé : le pneu avait une crevaison lente et a finalement explosé."

Oliver Jarvis (13e) :


"J'ai pris un bon départ mais j'ai préféré rester prudent dans le premier virage. Il y a eu de nombreux contacts et j'ai perdu quelques positions. Dans le virage trois, Gary m'a attaqué très agressivement à l'intérieur. Il m'a poussé sur Miguel et ensuite la voiture n'était tout simplement pas assez rapide. Nous devons analyser pourquoi."

Katherine Legge (abandon - collision) :


"J'ai eu accident mineur avec David, qui a mis fin à ma course. Les dommages causés à ma voiture étaient trop importants pour continuer à piloter. L'équipe a constaté que la suspension a été endommagée. Je ne voulais pas prendre le risque de faire une sortie de piste, ça aurait été pire. C'est une grosse déception car dans le premier tiers de la course, notre rythme était assez bon et j'avais évité tous les ennuis."

Markus Winkelhock (abandon - sortie de piste) :


"Mon départ était génial. J'étais en mesure de passer les deux voitures qui partait sur la ligne devant moi. J'ai fait deux-trois premiers tours plutôt bons et par conséquent, je suis vite passé de treizième à neuvième. Malheureusement, j'ai fait une erreur, je suis totalement fautif. J'ai trop attaqué sur les vibreurs et ma voiture a filé tout droit. J'ai eu des problèmes au départ durant quatre courses et sur la cinquième j'ai la chance de prendre un bon départ, mais je commet une erreur."

Miguel Molina (abandon - collision) :


"La course avait plutôt bien commencé mais ensuite j'ai senti un impact et je me suis retrouvé dans le bac à graviers. Nous devons analyser ce qu'il s'est passé avant de tirer des conclusions. Je veux terminer toutes les courses et continuer à apprendre pour ma première saison. Malheureusement, je n'ai pas pu le faire cette fois, ce qui fait que c'est encore plus important pour moi de terminer toutes les autres. J'espère aller de l'avant à nouveau."

Wolfgang Ullrich, Audi Motorsport :


"La victoire était à notre portée. C'est particulièrement frustrant parce que nos performances et nos stratégies étaient vraiment bonnes. Puis il est arrivé quelque chose qui n'était pas sous notre contrôle. Je suis très déçu pour Timo car la lutte pour le titre est terminée pour lui. 'Eki' a au moins encore une chance mathématique. Les performances de nos voitures se sont nettement améliorées sur les dernières courses et nous voulions convertir ça en victoire. Je suis convaincu que si nous gagnons la prochaine, nous pouvons aussi gagner les autres."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Martin Tomczyk , Timo Scheider , Mattias Ekström , Katherine Legge , Alexandre Prémat , Mike Rockenfeller , Oliver Jarvis , Markus Winkelhock , Miguel Molina
Type d'article Actualités