DTM - Brackley à la rescousse de Mercedes

Trois courses se sont déjà disputées, et si Mercedes-Benz Motorsport peut se targuer d’en avoir remporté une (à Oschersleben), c’est bien là sa seule et unique satisfaction de ce début d’année

Trois courses se sont déjà disputées, et si Mercedes-Benz Motorsport peut se targuer d’en avoir remporté une (à Oschersleben), c’est bien là sa seule et unique satisfaction de ce début d’année.

Exception faite de cette victoire heureuse, la firme à l’étoile enchaîne les contre-performances, aussi bien en qualifications qu’en course. Et pour preuve, elle signait dimanche dernier son second zéro pointé de la saison, du jamais vu. Avec déjà 97 points de retard sur Audi Sport au classement des constructeurs, la campagne 2014 de Mercedes-Benz Motorsport semble déjà pliée.

Néanmoins, une réaction est attendue, très rapidement même. D’une part car un gel de développement est entré en vigueur dès lundi, en DTM. Et que, dans l’intérêt du spectacle et de l’attractivité de ce championnat, Mercedes-Benz devrait logiquement disposer de l’une ou l’autre dérogation pour retoucher encore un peu sa Classe-C Coupée. D’autre part car ces piètres résultats font un peu tâche à côté de l’écrasante domination de ce même constructeur, en Formule 1.

Et justement, quel meilleur moyen de remonter la pente que de demander de l’aide aux ingénieurs qui font briller l’étoile dans la catégorie reine du sport automobile ? « Nous cherchons l’expertise, aussi du côté de Brackley. Nous sommes une marque, un constructeur, une famille. Bien que tout ce qui se fait en Formule 1 ne soit pas adapté au DTM, il y a tout de même une réflexion, un savoir-faire et des processus qui sont similaires » , explique Wolfgang Schattling, directeur de la communication pour Mercedes-Benz Motorsport en DTM.

Il estime également que cette collaboration devrait permettre de savoir dans quelle direction ingénieurs, mécaniciens et pilotes de DTM doivent aller, et que même s’il n’existe pas de solution miracle pour truster les podiums dans les semaines qui viennent, ce travail en coopération ne peut qu’être positif. D’ici là, il est néanmoins fort probable que Mercedes-Benz Motorsport, invaincu au Norisring depuis 2003, soit contraint de laisser la victoire à Audi Sport – qui ne s’est toujours pas imposé en 2014 – ou bien BMW Motorsport cette année.

avec DTMLive.com

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Type d'article Actualités