DTM - Chronique Prémat : "Il y avait moyen de faire mieux"

Onzième à l'issue des qualifications de la manche d'ouverture à Hockenheim, Alexandre Prémat livre à chaud ses impressions en exclusivité pour ToileF1

Onzième à l'issue des qualifications de la manche d'ouverture à Hockenheim, Alexandre Prémat livre à chaud ses impressions en exclusivité pour ToileF1.com.

On vous a senti à l'aise ce matin, mais vous étiez un peu plus loin cet après-midi. Y-a-t-il une raison ?

Ce matin, il ne faisait pas aussi chaud et j'avais trouvé de bons réglages. Malheureusement, les conditions étaient changeantes et c'était beaucoup plus compliqué avec les nouveaux pneus cet après-midi.

En fait, ils sont difficiles à faire monter en température, et c'est tout aussi dur de les conserver en température après. Et comme on a que sept trains de pneus pour le week-end... Pour faire une bonne qualification, il fallait tout miser sur un tour. C'est ce qu'on fait Mike [Rockenfeller] et Jamie [Green]. Ils étaient premiers de la Q2 et de la Q3, mais derniers la session suivante.

Ces qualifications, elles se sont vraiment jouées à rien. Il y avait moyen de faire mieux, de passer en Q4 ou même de faire la pole. Jamie a réussi à aller en Q4 avec une voiture 2008 donc c'était possible. Sur mon dernier tour de Q2, j'avais amélioré les deux premiers secteurs, mais j'ai fait une erreur à l'entrée du stadium qui m'a coûté la qualification.

D'habitude, les Audi sont devant ici. Cette année, ce n'est pas le cas...

Oui, ça fait très bizarre de voir une seule Audi dans les quatre. Heureusement qu'on a Tomczyk qui nous sauve la mise ! Non mais c'est vrai que généralement, Audi est plus à l'aise à Hockenheim, et sur les circuits rapides. Aujourd'hui ce n'était pas le cas, et les voitures n'ont pas changé par rapport à l'année dernière.

On utilise presque les mêmes réglages qu'en 2009, donc tout vient vraiment des pneus. Comme dit, il fallait tout miser sur un tour, mais ça aurait compliqué la suite des qualifications. En plus de ça, j'ai perdu un ou deux dixièmes en ligne droite, et on ne sait pas pourquoi. On ne sait pas si ça vient du moteur ou de la boîte, mais on montait trop en température. Il faudra voir d'où vient le problème.

Et pour demain donc, vous viserez les points ?

C'est l'objectif, les points. Il faut en marquer dès le début de saison et ça devrait aller mieux en course pour nous. Mike a essayé les réglages que j'avais l'année dernière et ça marche pas trop mal. On devrait donc pouvoir dépasser plus de voitures que se faire dépasser.

Pour finir, que pensez-vous des débuts de David Coulthard en DTM ?

C'est difficile à dire. Il reprend à peine la compétition, ça fait longtemps qu'il n'a pas roulé. Il doit apprendre, c'est normal, mais il n'est finalement pas si loin que ça.

Retrouvez dès demain la prochaine chronique d'Alexandre Prémat, qui reviendra sur son warm-up et surtout sur sa course.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes David Coulthard , Alexandre Prémat
Type d'article Actualités