DTM - Chronique Prémat : Trois points et de l'ambition

Dans sa chronique exclusive pour ToileF1

Dans sa chronique exclusive pour ToileF1.com, Alexandre Prémat, seul représentant Français en DTM, revient sur sa course à Oschersleben et les trois points de la sixième place qu'il a remporté après un week-end compliqué.

Après des essais prometteurs, Prémat pouvait légitimement prétendre à une participation pour Q3 lors de la séance qualificative à Oschersleben.

Rencontrant de gros problèmes de pneus samedi après-midi, le Français ne s'était hélas emparé que du 12ème temps, après avoir frôlé de peu l'élimination dès Q1. Après un départ médiocre, le pilote Audi a comme à son habitude entamé une folle remontée.

Profitant des déboires et des uns et des autres, mais également d'une voiture bien plus performante que la veille, Alexandre Prémat repart finalement d'Oschersleben avec trois nouveaux points au compteur. De quoi ravir le natif de Juvisy-sur-Orge, qui espère finir en trombe et devancer les autres pilotes privés Audi, à commencer par son équipier.

Alexandre, vous partiez loin mais vous finissez une nouvelle fois dans les points aujourd'hui. Racontez-nous votre course.

Ça a été un week-end difficile avec les pneus, on a du mal à comprendre leur fonctionnement et c'est pour ça qu'on a raté nos qualifications. On a essayé différentes solutions, trouvé quelques trucs... après, je suis forcément un peu déçu par les qualifications mais je savais que j'avais un bon set-up. Au warm up on a mis notre bon set-up, ça a super bien marché, on était très rapide et on faisait parti des trois-quatre voitures les plus performantes.

Je n'ai pas pris un si bon départ que ça, je me fais doubler par plusieurs pilotes dont Winkelhock et Stoddart. Au freinage puis dans le deuxième et troisième virage j'arrive à regagner quelques positions et je me retrouve neuvième à l'issue du premier tour. Dans les quatre-cinq premiers tours, les voitures devant moi me lâchaient parce qu'il y avait des drapeaux jaunes en piste et que je faisais attention à ne pas améliorer mes chronos pour ne pas être pénalisé.

Une fois que la piste était claire, j'ai poussé et je suis revenu sur les pilotes devant moi. Il y a eu pas mal de bagarre entre Tomczyk, Paffett, Green et moi. Il y avait aussi Winkelhock mais après une erreur de sa part j'avais gagné une position. Après ça je me retrouve neuvième, ce qui est déjà pas mal en partant douzième, surtout sachant qu'il est presque impossible de doubler ici. Paffett double Tomczyk et moi, dans le triple gauche, là on ne peut pas dépasser, j'avais un peu de survirage et j'ai mis la deux alors que normalement on laisse la trois, je me suis retrouvé à côté de lui et j'ai réussi à le doubler.

J'étais huitième et ensuite j'ai poussé. On a fait une stratégie avec un premier arrêt très tôt. Green s'est arrêté dans le tour après moi et il est ressorti juste devant. On a fait un run de dix tours pour s'arrêter à nouveau un tour avant lui, j'ai poussé et j'ai réussi à rester devant lui quand il est sorti des stands. Je me retrouve septième et je gagne encore une position avec le problème de Scheider. C'est super de marquer des gros points et de partir de loin pour rapporter trois points. On peut dire que c'est un week-end satisfaisant.

Vous vous retrouvez juste derrière Rockenfeller au classement et devancez les pilotes officiels Audi. Pensez-vous que Molina, Rockenfeller ou vous-même avez une chance de prendre la place de Tomczyk ou de Jarvis la saison prochaine ?

Je n'en ai aucune idée. Molina, étant donné que c'est sa première année en DTM, je ne pense pas. Il manque encore d'expérience, même s'il a montré de belles choses. Pour ma première saison, j'avais fait de belles choses moi aussi et ce n'est pas pour ça que je me suis retrouvé avec une nouvelle voiture. Les dirigeants estimaient que je n'avais pas assez d'expérience donc je pense que pour Molina ce sera pareil mais on ne sait jamais...

Après, en ce qui concerne 'Rocky' ou moi, forcément on va faire le maximum pour prendre la place de Tomczyk ou de Jarvis, on ne sait pas comment ça va se passer la saison prochaine. On verra. Mais c'est sûr que ce sont des discussions de ce type vont commencer à se faire entre pilotes et écuries.

Hockenheim n'est que dans un mois. Que faites-vous durant cette longue coupure ?

J'ai beaucoup de tests à faire avec Audi, pour faire du développement sur plusieurs voitures. J'ai également du développement à faire sur une nouvelle monoplace mais je ne peux pas en dire plus pour le moment. Les deux prochaines semaines je les passerais sur les circuits en tout cas. Après, je serais un peu plus relax avant Hockenheim.

Quels sont vos objectifs pour cette dernière manche allemande de la saison ?

L'objectif à Hockenkeim sera de marquer des gros points et de reprendre l'ascendant sur Rockenfeller en termes de points. Il faudra faire une bonne qualification puis une bonne course et encore marquer des points, tout simplement.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Alexandre Prémat
Type d'article Actualités