DTM - Di Resta, sens contraire sans déplaire

"Nombreux" sont les pilotes à avoir fait carrière en Formule 1 avant de se reconvertir dans le DTM, l'un des championnats de tourisme les plus relevés du monde

"Nombreux" sont les pilotes à avoir fait carrière en Formule 1 avant de se reconvertir dans le DTM, l'un des championnats de tourisme les plus relevés du monde.

Relancé en 2000 par Mercedes et Opel, il a accueilli près d'une dizaine d'ex-pilotes de F1, à commencer par Mika Häkkinen, précurseur du genre, puis Jean Alesi ou encore Heinz-Harald Frentzen.

Aujourd'hui encore, le paddock DTM compte parmi ses rangs des vétérans de premier choix avec la présence de Ralf Schumacher et de David Coulthard. Pour peu qu'on y rajouterait Robert Doornbos, idéalement placé pour rejoindre Mercedes-Benz Motorsport à l'aube de cette nouvelle saison.

A l'inverse, très peu de pilotes ont fait le chemin inverse. En dix années, il n'y en avait d'ailleurs eu qu'un seul : Christijan Albers. Le Néerlandais, arrivé chez Mercedes en 2001, avait très vite dévoilé un certain potentiel que n'avait pas manqué d'exploiter Norbert Haug qui, dès 2003, lui offrit un volant officiel. Vice-champion cette année là puis troisième en 2004, il eut alors l'occasion d'entrer dans la cour des grands avec Minardi F1 Team, bien aidé par ses sponsors.

Jamais convainquant durant sa courte carrière en Formule 1, Albers n'aura néanmoins pas laissé passer l'occasion de marquer 5pts à Indianapolis en 2005, lorsque presque toutes les équipes n'avaient pas pris part à la course en raison des recommandations du manufacturier Michelin. En 2006, il rebondit chez Midland F1 mais n'inscrit aucun point. L'écurie russe étant rachetée par Spyker en fin de saison, c'est sous pavillon hollandais qu'il débuta la saison 2007. Mais dominé par Adrian Sutil et multipliant les erreurs, il se retrouve éjecté du doux monde de la F1 et s'en retourne vers le DTM en 2008, où il passera totalement inaperçu avant de disparaitre.

Depuis, personne n'avait réussi à l'illustrer dans le championnat de tourisme allemand puis à monter dans la division supérieure. Personne avant Paul Di Resta, le jeune Écossais tout juste sacré champion DTM 2010. Avec le soutien ô combien capital de Mercedes, il est parvenu à signer un contrat de pilote titulaire chez Force India, une écurie motorisée par.... Mercedes. Déjà catapulté au rang de pilote de réserve la saison passée, il aura su convaincre les dirigeants de l'équipe indienne, qui l'ont même préféré à Nico Hülkenberg, le talentueux ex-pilote Williams.

Attendu au tournant, le cousin de Dario Franchitti devra se montrer à la hauteur dans une structure qui ne tient plus à jouer les seconds rôles, surtout en cette saison 2011 où elle va enfin courir sur ses terres. Reste à espérer pour Paul Di Resta, et accessoirement pour le championnat DTM, que le champion 2010 ne suive pas les traces de son prédécesseur. Ce serait toute la crédibilité du championnat de tourisme allemand, souvent vu comme une "maison de retraite pour ex-pilotes de F1", qui en prendrait un coup sévère...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Ralf Schumacher , Heinz-Harald Frentzen , Jean Alesi , David Coulthard , Mika Hakkinen , Dario Franchitti , Christijan Albers , Norbert Haug , Robert Doornbos , Adrian Sutil , Nico Hülkenberg
Équipes Williams , Force India
Type d'article Actualités