DTM - L'heureux perdant du dimanche, c'est Eki !

Il est des jours où avoir le statut de favori ne suffit pas

Il est des jours où avoir le statut de favori ne suffit pas. A Hockenheim comme au Lausitzring, c’est exactement ce qu’a vécu Mattias Ekström, le fer de lance de l’Audi Sport team Abt Sportsline. Lors de l’ouverture de la saison, le Suédois avait miraculeusement signé la pole puis tenu le podium. Au Lausitzring, ni l’un ni l’autre n’était possible, le champion 2004 et 2007 se contentant de sauver les meubles avec une cinquième place.

Comme lot de consolation, Ekström pourra se rappeler que pour la seconde fois en autant de courses il aura été le représentant d’Audi le mieux placé au passage du drapeau à damier. Une maigre consolation pour celui qui vise le titre et qui ne se cherche aucune excuse. Incapable d’accéder en Q4 samedi dernier, le pilote du team Abt Sportsline avait avoué que la voiture était excellente sur un tour et qu’il était seul responsable de ce petit échec. Triste huitième sur la grille, ses chances de victoires et même de podium s’envolaient avant même le départ de la course.

Dimanche, le multiple vainqueur de la Race of Champions nous gratifiait d’une course solide et intelligente dont il a le secret. Ne lui faisait défaut qu’une bonne voiture, car oui, l’Audi A5 DTM n’est pas la digne héritière de l’A4 DTM 2009 titrée à trois reprises. Et force est de constater que la firme basée à Ingolstadt peut suer au vue des efforts à fournir pour rattraper BMW et surtout Mercedes-Benz : au Lausitzring, Mattias Ekström s’était retrouvé relégué à plus de vingt secondes du vainqueur… un gouffre.

« Dimanche matin, nous avons préparé la course apporté des modifications à la voiture. Nous avons fait un pas en avant » , assure le vice-champion 2010, faisant référence au changement de set-up effectué par son équipe lors du warm-up. « Actuellement, nous devons faire face à cette situation et continuer à travailler dur. Néanmoins, la cinquième place est synonyme de points importants pour le championnat. A la fin de l’année, il faut être celui qui a le plus de points, et j’en ai marqué de gros » , estime encore Ekström, crédité de 25 unités sur 50 possibles.

« Je suis satisfait de cette cinquième place. Si vous m’aviez demandé le vendredi, je vous aurais dit que je voulais gagner la course mais voilà… de mon point de vue, nous avons fait du bon travail » , poursuit le Suédois, qui refuse de rejeter la faute sur les températures très fraîches du dimanche (11°C sur la piste), empêchant les pneumatiques de chauffer correctement sur l’A5 DTM. « Ce n’est pas la météo qui est responsable. A Hockenheim il faisait chaud, au Lausitzring il faisait froid. Ce n’est pas la météo, c’est autre chose… » , achève l’actuel troisième ex-aequo du championnat, résolument tourné vers Brands Hatch et, éventuellement, des jours meilleurs.

Via DTMLive

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Mattias Ekström
Type d'article Actualités