Duval : une première course "difficile, comme on s'y attendait"

partages
commentaires
Duval : une première course
Par : Emmanuel Rolland
7 mai 2017 à 08:36

14e de sa première course en DTM après s'être élancé du fond de la grille, Loïc Duval s'est surtout attaché à prendre de l'expérience lors de cette première manche, en attendant de passer la vitesse supérieure lors de la course 2.

Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Lucas Auer, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM, Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM

Plongeant dans le grand bain du DTM après une préparation relativement réduite durant l'intersaison, Loïc Duval n'a pas eu la partie facile lors de la première course de la saison disputée samedi à Hockenheim. 15e et 16e des premiers essais libres (à une seconde, puis huit dixièmes du meilleur temps), le pilote tricolore a dû se contenter du 18e et dernier chrono à l'issue de sa première séance qualificative dans la discipline.

"Une première journée difficile, comme on s'y attendait un peu", expliquait Duval samedi soir à Motorsport.com. "On n'a pas été bon en qualifications, de manière générale d'ailleurs puisque les Audi manquaient de performance dans l'ensemble. On a vraiment une bonne voiture apparemment avec une voiture assez constante, ça fonctionne plutôt bien de ce côté-là. Donc on n'était pas très bien, et en plus quand tu manques d'expérience ça complique les choses, et j'ai fait une erreur pendant la séance. Tout ça cumulé, cela a donné une mauvaise qualification. Mais ça fait partie du processus d'apprentissage de la discipline."

En course, le pilote de l'Audi RS5 #77 prenait un départ prudent, et les bousculades des premiers tours lui permettait de gagner quelques places, et de pointer au 16e rang dès le cinquième tour. Par la suite, alors que les pilotes observaient leur changement de pneus en grande majorité au cap de la mi-course, le Français décidait de retarder son arrêt au maximum – il était le seul à faire ce choix avec Mattias Ekström –, pour ne sauter dans la voie des stands qu'à dix tours de la fin.

Il concluait finalement l'épreuve au 14e rang, avec surtout la satisfaction d'avoir emmagasiné un peu d'expérience qui lui fait défaut en ce début de saison.

"Je suis resté en-dehors des soucis ce qui me permet de prendre un petit peu d'expérience"

"En course, le premier relais était difficile, la voiture était assez instable", poursuit Duval. "Il y avait un peu de sous-virage, et les pneus ont mis longtemps avant de se mettre en température. En revanche le deuxième relais était bon, je me suis arrêté en même temps que Mattias [Ekström]. Au final je fais un meilleur tour en course que lui, j'avais une bonne constance sur le deuxième relais, c'est le point positif de la course."

"J'ai appris un petit peu, je suis content, je suis resté en-dehors des soucis ce qui me permet de prendre un petit peu d'expérience. Maintenant il va falloir vite trouver des solutions pour aller aussi vite que les autres, voire plus vite."

Prochain article DTM
EL3 - Maxime Martin et BMW entre les gouttes

Previous article

EL3 - Maxime Martin et BMW entre les gouttes

Next article

Auer : "La course la plus difficile de ma vie"

Auer : "La course la plus difficile de ma vie"

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Hockenheim
Lieu Hockenheimring
Pilotes Loïc Duval
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions