Ekström - "Le championnat est encore long"

Auteur d'un sans faute dimanche à Spielberg, avec une victoire après s'être élancé de la pole position, Mattias Ekström (Audi) réalise la belle opération du week-end, après également s'être classé 5e de la course 1. Pourtant, le pilote suédois préfère demeurer prudent.

Mattias Ekström fut l'un des hommes forts de l'étape autrichienne du championnat DTM. Samedi, sur le sec, le double champion de la discipline réalisait une belle remontée jusqu'au 5e rang. Sous la pluie, il arrachait la pole lors des dernières secondes de la séance qualificative, avant de s'imposer en menant l'épreuve de bout en bout, toujours sous le déluge, malgré la pression exercée par la Mercedes de Gary Paffett.

"S'imposer ici sur le Red Bull Ring de Spielberg est quelque chose de spécial", se réjouissait Ekström après la course. "J'ai essayé tous les ans, mais je me loupais toujours pour une raison ou une autre. Là, faire de bonnes qualifications et partir devant était la clé dans ces conditions pluvieuses. En course, nous avions un bon rythme mais Gary (Paffett) nous a rendu la vie difficile. Je n'ai pas eu d'autres choix que prendre des risques pour maintenir l'écart, jusqu'à ce qu'il ne lâche un peu sur les derniers tours. Je suis très heureux".

Nous n'entrons que dans la deuxième moitié du championnat, et je sais comment les choses peuvent changer rapidement en DTM.

Mattias Ekström.

Ekström a également bénéficié du manque de réussite de ses adversaires. Jamie Green (Audi) tout d'abord, leader du championnat en arrivant en Autriche, et contraint à l'abandon sur problème mécanique dans la course 1 alors qu'il occupait la première place. Pascal Wehrlein (Mercedes) ensuite, nouveau leader du classement après sa 2e place dans la course 1, mais contraint à l'abandon dans le dernier tour de la course 2 après une manoeuvre de Timo Scheider (Audi). Pourtant, le Scandinave refuse de pavoiser.

"Le championnat est encore long", tempère-t-il. "Nous n'entrons que dans la deuxième moitié du championnat, et je sais comment les choses peuvent changer rapidement en DTM. Dans la course 1, Jamie [Green] aurait dû l'emporter sans son problème mécanique. C'est un peu dommage d'être en tête du championnat en bénéficiant de la malchance des autres, mais c'est comme ça".

 

A propos de cet article
Séries DTM
Événement Spielberg
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Mattias Ekström
Type d'article Résumé de course
Tags dtm, ekstrom