Ekström n’a pas eu le temps de gamberger

partages
Ekström n’a pas eu le temps de gamberger
Par : Emmanuel Rolland
25 sept. 2015 à 18:15

Après son week-end noir à Oschersleben, où il a enregistré un score nul, et perdu la tête du championnat, Mattias Ekström est resté suffisamment occupé pour ne pas ressasser cet échec avant d’aborder les deux courses du Nürburgring.

Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Audi Sport
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM

E.R., Nürburgring – Il est des week-ends où tout va de travers. Mattias Ekström aura rarement connu un week-end aussi compliqué qu’à Oschersleben il y a quinze jours, où il était arrivé en leader. Victime d’une sortie de route lors des EL2 quelques minutes avant la qualification 1 (les EL2 avaient été retardées en raison du brouillard), le pilote Audi s’était classé bon dernier de la séance avant d’arracher une maigre 14e place en course au volant d’une voiture visiblement diminuée (et la plus lourde de tout le plateau). Le lendemain, il faisait à peine mieux, avec une 18e position en qualifications suivie d’une 11e place en course. 

Désormais deuxième du championnat derrière Pascal Wehrlein, Ekström n’a pas particulièrement eu le temps de sentir monter la pression avant d’aborder l’avant-dernier rendez-vous de la saison sur le Nürburgring. "Nous étions sur la manche de rallycross en Espagne la semaine dernière, nous n’avons donc pas eu beaucoup de temps pour y penser", explique le Scandinave. "J’ai passé encore quelques jours à la maison pour dire bonjour à la famille, et me voici déjà ici pour cette manche de DTM, c’est aussi simple que ça".

Le Nürburgring ne pardonne rien

Sur le Nürburgring, Ekström sait que la piste ne tolère pas l’à peu près au niveau des réglages, et que seule une voiture bien réglée peut lutter pour la victoire dans l’Eifel. "Le Nürburgring est un circuit que j’apprécie", poursuit-il. "Lorsque tout est réuni sur la voiture et qu’elle est performante, courir ici est vraiment plaisant mais lorsque vous n’avez pas les bons réglages, alors cela devient particulièrement difficile sur ce tracé".

Pour l’heure, Mattias Ekström a connu une première journée faite de haut et de bas, avec le meilleur chrono lors des EL1, puis le 10e temps des EL2, à près de deux dixièmes de son équipier Miguel Molina.

Prochain article DTM
LIVE Vidéo - La Course 1 de DTM au Red Bull Ring en direct

Previous article

LIVE Vidéo - La Course 1 de DTM au Red Bull Ring en direct

Next article

L'introduction des nouveaux moteurs en DTM repoussée à 2019

L'introduction des nouveaux moteurs en DTM repoussée à 2019

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Nürburgring
Lieu Nürburgring
Pilotes Mattias Ekström
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Preview