Frédéric Vasseur (ART) - Une source d’encouragement pour toute l’équipe

Après la déception du samedi (abandon simultané de Gary Paffett et Lucas Auer dans la course 1 sur un accident provoqué par la BMW de Martin Tomczyk), l'équipe française ART Grand Prix a vécu dimanche une nouvelle journée riche en émotions pour ses débuts en DTM dans le giron Mercedes. Une journée qui se conclut cependant sur une fantastique note finale, avec l'éblouissante remontée sous la pluie de Gary Paffett, qui offre son premier podium à la formation de Frédéric Vasseur.

La course 2 avait pourtant mal débuté pour ART Grand Prix, avec Gary Paffett contraint de s'élancer de la dernière ligne, puis Lucas Auer qui sort dans le tour de formation, mais la remontée de Gary Paffett à la 3e place a balayé les doutes et une partie de la frustration.

"Encore  une journée stressante, mais qui se termine exceptionnellement bien", confiait Frédéric Vasseur à Motorsport.com après la course. "On a eu tous les hauts et les bas de la terre aujourd’hui. On commence avec le meilleur temps du warm-up sous la pluie, puis des qualifications mitigées mais avec de gros espoirs car on était quand même pas mal classés et on savait que sous la pluie on était rapides. Ensuite on est déclassés, puis Lucas (Auer) se sort lors du tours de formation en bloquant les roues arrières".  

"Et puis après Gary qui nous fait la course de la Madonne !", s'enthousiasme Vasseur. "Il était hyper incisif, il avait un rythme de fou sous la pluie, et je pense qu’un tour ou deux de plus ils auraient eu chaud devant… Je pense que pour lui c’était un passage important, pour nous aussi c’était crucial car finir notre premier week-end sur un déclassement cela aurait été hyper dur".

On a plein de problèmes à résoudre, plein de choses à solutionner, à faire progresser, mais je pense que globalement on est dans le coup.

Frédéric Vasseur.

"Maintenant on a plein de problèmes à résoudre, plein de choses à solutionner, à faire progresser, mais je pense que globalement on est dans le coup, que la voiture a montré qu’elle était là. On est constants sur le sec ou sous la pluie. On va s’atteler à résoudre les problèmes mais je crois que le potentiel est là".

Samedi, comme dimanche, Gary Paffett avait été contraint de s'élancer de la dernière ligne sur la grille, après que l'équipe ART Grand Prix a été sanctionnée à chaque fois à l'issue des qualifications. Tout d'abord pour avoir enfreint la règle du Parc Fermé le samedi (changement d'un capteur de DRS), puis pour avoir oublié de mettre une pièce bloquant le DRS lors des qualifications du dimanche. Le podium (3e) de Paffett dimanche après-midi a redonné le sourire à la structure tricolore.

"Nos deux disqualifications sont malheureusement dues à une méconnaissance d’un règlement qui est hyper compliqué, mais j’accepte", conclut Vasseur. "Mais on sait que l’on a énormément à progresser là-dessus, on va le faire avec HWA. Je ne retiens pas que le positif car ce n’est pas comme ça que l’on progresse, mais ce week-end est avant tout une source d’encouragements pour toute l’équipe".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Hockenheim
Circuit Hockenheim
Pilotes Gary Paffett , Lucas Auer
Type d'article Interview