Glock accuse Audi de "manipuler les courses"

partages
commentaires
Glock accuse Audi de
David Gruz
Par : David Gruz
Co-auteur: Julia Spacek
12 sept. 2017 à 15:55

Le pilote BMW Timo Glock s'est montré virulent envers Audi après son incident avec Nico Müller lors de la course de dimanche, accusant la firme d'Ingolstadt de "manipuler les courses".

Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM after the crash with Timo Glock, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Timo Glock, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Timo Glock, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Timo Glock, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Timo Glock, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Podium: le vainqueur Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM

Audi fait l'objet de critiques répétées, qui accusent le constructeur allemand d'utiliser certains de ses pilotes pour ralentir ses rivaux lors des dernières manches du championnat DTM, Nico Müller ayant été particulièrement impliqué dans des controverses à Moscou, puis à Zandvoort.

Müller avait été accusé de bloquer un groupe de pilotes ayant ravitaillé tôt lors de la Course 2 sur le Moscow Raceway, ses rivaux lui reprochant d'avoir ralenti sciemment afin d'aider son équipier Mattias Ekström à revenir dans le paquet. À Zandvoort, Ekström avait été vivement critiqué par le pilote Mercedes Gary Paffett pour avoir freiné devant lui en pleine ligne droite, alors que Müller faisait office de garde du corps pour le pilote suédois.

Müller a été impliqué dans un autre incident sur le Nürburgring où, suite à une nouvelle stratégie visant à lui faire observer son changement de pneus très tard, il a été mis en position de se défendre face à Glock, les deux hommes allant au contact au freinage. Si Glock pouvait continuer sans dégâts significatifs, il ne pouvait terminer que huitième derrière les deux Audi d'Ekström et Jamie Green.

Après la course, Glock, qui avait reçu un avertissement pour cet incident, accusait Audi de "manipuler les courses" de manière répétée au cours de la saison, estimant que l'équipe "aime sacrifier ses pilotes."

"Je crois qu'il est embarrassant pour Audi de manipuler les courses comme ça", a commenté le pilote allemand. "On connaît ce jeu depuis Moscou, puis Zandvoort, et d'autres courses. Audi aime sacrifier ses pilotes. Nico joue ce jeu assez bien, il n'y a rien à dire. Je suis vraiment, vraiment désolé pour Nico qu'il ait à jouer ce rôle."

"Je ne dis pas que c'était sa faute [pour l'accrochage en course], mais le problème est ce que fait Audi pour le placer là. C'est dommage pour les fans et tous ceux qui jouent très fair-play. À mes yeux, Mercedes et BMW agissent de manière raisonnable et fair-play."

"Nous avons vu cela à plusieurs reprises dans le passé. Ils [Audi] ont besoin de gagner le championnat. C'est pourquoi ils jouent à ce jeu. Et c'est dommage pour le sport. C'est un bon show, bien sûr, c'est spectaculaire. Mais c'est de la manipulation de course, mais c'est quelque chose qui nous est familier depuis le temps."

Muller a-t-il tenté de provoquer un safety car après l'accident ?

Glock accuse encore Audi d'avoir laissé Müller en piste, alors que la voiture du pilote suisse était considérablement endommagée après l'incident, afin de provoquer l'entrée de la voiture de sécurité.

"Lorsque Müller reste en piste avec un pneu à plat pendant deux tours, ce qu'ils essaient de faire est assez clair", continue l'ancien pilote de F1 chez Toyota et Marussia. "Ils ont dû réfléchir au fait que cela pourrait amener la voiture de sécurité, et que cela pourrait leur procurer un avantage."

Mais Müller, qui allait abandonner quelques instants plus tard, assure qu'il est seulement demeuré en piste en espérant que les éléments endommagés ne se détachent de sa voiture. "Je pensais que les éléments [endommagés] allaient tomber et que j'aurais pu finir la course", explique Müller.

Lorsqu'on lui demande s'il essayait de faire sortir la voiture de sécurité, il ajoute : "Alors j'aurais dû garer ma voiture quelque part. Non."

Wickens : "au-delà de la limite"

Robert Wickens, le vainqueur de la course du dimanche, a rejoint Glock en critiquant la tactique de Audi, qu'il estime être "au-delà de la limite".

"Les gars de chez Audi ont essayé d'être intelligents. Il était assez évident de comprendre ce qu'ils ont essayé de faire. Il était assez évident de voir ce qu'ils étaient en train d'essayer de faire", commente de son côté le Canadien, qui évalue par ailleurs ses options pour le futur après l'annonce du retrait de Mercedes.

"Au final, cela fait partie du sport, mais je pense que c'était un peu au-delà de la limite car ils me mettaient clairement des coups de freins avant un virage, et ils n'accéléraient pas à la sortie. Ce n'est pas vraiment une façon de courir très fair-play, mais c'est comme ça. Au final, il n'y a pas eu de contact, vous ne pouvez donc blâmer personne."

Prochain article DTM
Nico Müller fait 50 dans le DTM : "Maintenant je suis un pilote meilleur !"

Previous article

Nico Müller fait 50 dans le DTM : "Maintenant je suis un pilote meilleur !"

Next article

Les voitures du Super GT en piste à Hockenheim

Les voitures du Super GT en piste à Hockenheim
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Nürburgring
Lieu Nürburgring
Pilotes Timo Glock
Équipes Audi Sport Team Rosberg
Auteur David Gruz
Type d'article Actualités