Timo Glock critique une exclusion "injuste" en qualifications

Timo Glock a critiqué ce qu'il considère comme une décision "illogique" de la part des commissaires de l'exclure de la qualification pour la Course 2 à Zandvoort.

Alors qu'il s'était qualifié au cinquième rang après sa victoire lors de la course du samedi, Glock a été exclu des qualifications pour avoir "bloqué sévèrement" le pilote Mercedes Edoardo Mortara, et relégué en fond de grille.

Mortara avait avant cela gêné Glock dans la courbe à droite rapide dite "Scheivlak", ce qui amenait le pilote BMW à traiter son rival de "p…. d'idiot" à la radio, avant de ralentir lui-même pour lui montrer son mécontentement.

Glock, qui a également reçu 3000€ d'amende pour comportement antisportif, a expliqué après la course qu'il ne pouvait pas comprendre pourquoi il a été pénalisé alors que Mortara était fautif à l'origine.

"Au final, c'est dommage d'être disqualifié pour avoir été bloqué par Mortara au virage numéro huit", estime Glock, qui a finalement terminé septième après la disqualification de son équipier Marco Wittmann dans la Course 2.

"Bien sûr, je n'étais pas content de cela, et je le lui ai montré, mais ensuite j'ai essayé de faire un écart [avec les voitures de devant] pour démarrer mon second tour. Au final j'ai dû rentrer car je n'avais pas assez d'essence."

"La [fédération] DMSB a pensé que ce n'était pas correct et pas dans l'esprit des règles. Mais il était dans un tour de sortie des stands, il essayait de monter ses pneus en température et de creuser un écart, j'ai stoppé mon effort et je suis reparti pour une nouvelle tentative."

"Être disqualifié pour cela n'est pas compréhensible, et pas logique."

La frustration de Glock a été accrue par le fait qu'il a lui-même été bloqué par le pilote Audi Loïc Duval lors de sa première tentative en qualifications, un incident qui, selon lui, lui a coûté plus de deux dixièmes.

Bien sûr, les émotions sont intenses lorsque vous savez que vous avez une chance d'être en pole.

Timo Glock

"Duval m'a bloqué aux virages neuf et dix, ce que [les commissaires] n'ont pas regardé, et c'est assez étrange également", ajoute-t-il. "Vous allez rapporter quelque chose aux commissaires et ils vous répondent 'Non, nous n'avons pas besoin de nous pencher là-dessus'."

"Avec les deux trains de pneus [lors de la qualification du dimanche], j'étais en route vers la pole position encore une fois, car le tour était parfait jusque-là. Bien sûr, les émotions sont intenses lorsque vous savez que vous avez une chance d'être en pole."

Jens Marquardt, le directeur de la compétition chez BMW, estime de son côté que la pénalité de Glock était "assez sévère".

"Il y a eu du blocage des deux côtés et, pour moi, je n'ai rien vu qui ait pu vraiment mettre les autres en danger", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Pour moi, ce fut vraiment une surprise, ce fut une pénalité assez sévère."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Zandvoort
Sous-évènement Course 2
Circuit Zandvoort
Pilotes Timo Glock , Edoardo Mortara
Équipes BMW Team RMG
Type d'article Actualités
Tags pénalité