Lucas Auer garde le positif

Après avoir perdu le bénéfice de sa première pole position dès le départ, Lucas Auer (Mercedes) n’en tire pas moins un bilan positif de la course 1 sur le Nürburgring qu’il a conclu au 6e rang, comme il l’a confié à Motorsport.com.

E.R., Nürburgring - Après une belle saison en Formule 3 Europe l’an passé, Lucas Auer a connu des débuts difficiles cette saison en DTM. Intégré à l’équipe française ART Grand Prix, qui effectuait elle aussi ses débuts en DTM cette année, le jeune Autrichien n’avait fini qu’à deux reprises dans les points avant le Nürburgring : sur le Norisring (9e) puis à domicile à Spielberg, où il décrochait une bonne 6e place. En dehors de cela, les résultats moyens de Lucas Auer se situaient davantage entre les 15e et 20e positions.

Ce fut donc une véritable surprise de le voir signer la pole position pour la course 1 du Nürburgring, qui fut également la première pour ART Grand Prix en DTM. Pourtant, ce dernier n’était pas ému plus que de raison au moment de s’élancer devant la meute, au départ de la course 1. Mais il perdait rapidement le bénéfice de sa position, dès le premier virage, où il pointait finalement au 5e rang.

"Pour être honnête, je n’avais pas vraiment la pression, j’en étais même surpris, même si cela restait quand même spécial", expliquait Lucas Auer à Motorsport.com à l’issue de la course. "Tout d’abord, je dois préciser que je suis parti en pneus usés pour garder des pneus neufs pour les qualifications 2 demain matin, alors que tous les pilotes autour de moi étaient en pneus neufs, cela a fait une petite différence".

"Mon départ était bon, mais j’ai ensuite patiné quelques instants plus tard, alors que j’étais à fond", poursuit-il. "Cela a permis à Pascal [Wehrlein] et Maxime [Martin] de passer devant moi, puis Pascal a viré un peu large et cela m’a ralenti, et fait perdre plusieurs positions. Ensuite, ce fut une belle course, j’étais heureux de finir 6e".

Signer la pole position était une surprise

Lucas Auer.

Deux semaines après son gros accident à Oschersleben (dû à une rupture mécanique), voilà une performance qui tombe à pic pour le pilote Mercedes. "Il est normal qu’une première année en DTM soit difficile", conclut Auer. "Et signer la pole position fut une surprise, l’équipe Mercedes a fait un super travail".

A propos de cet article
Séries DTM
Événement Nürburgring
Circuit Nürburgring
Pilotes Lucas Auer
Type d'article Interview
Tags dtm, lucas auer, mercedes