Mercedes critique Tomczyk et BMW après l'incident avec Wickens

partages
commentaires
Mercedes critique Tomczyk et BMW après l'incident avec Wickens
Par :
23 août 2016 à 13:20

Robert Wickens et Ulrich Fritz, le directeur du DTM chez Mercedes, se sont montrés très critiques envers BMW et Martin Tomczyk après l'incident ayant affecté le Canadien dans la course 2 sur le Moscow Raceway.

Martin Tomczyk, BMW Team Schnitzer, BMW M4 DTM
Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Martin Tomczyk, BMW Team Schnitzer, BMW M4 DTM
Pole position pour Gary Paffett, Mercedes-AMG Team ART, Mercedes-AMG C63 DTM
Ulrich Fritz, HWA AG
Martin Tomczyk, BMW Team Schnitzer, BMW M4 DTM
Martin Tomczyk, BMW Team Schnitzer, BMW M4 DTM

Wickens, qui menait le championnat après sa victoire lors de la course 1 du samedi, était troisième en piste avant d'effectuer son rativaillement.

En sortant des stands au 22e tour, le Canadien s'est retrouvé dans le sillage de la BMW de Martin Tomczyk, qui devait encore effectuer son propre arrêt, et les deux hommes se sont accrochés, Wickens ramenant par la suite une voiture endommagée à la 5e place.

Si le pilote Mercedes a confirmé que sa direction commençait à montrer des signes de faiblesses avant l'incident avec Tomczyk, il explique également que la collision a aggravé le problème.

"Dans mon esprit, il est juste allé trop loin", a commenté Wickens auprès de Motorsport.com. "Aider quelqu'un pour le bénéfice d'une marque fait partie du jeu en DTM, mais il est allé trop loin, en freinant dans des virages dans lesquels on passe à fond, et faire des choses qu'il ne devrait pas".

"J'ai essayé de le dépasser à l'extérieur du virage n°10, et il n'a simplement jamais tourné. J'étais presque dans l'herbe à l'extérieur, j'ai beaucoup ralenti pour essayer de recroiser mais j'ai malheureusement accroché l'arrière de sa voiture et cela a détruit des éléments aérodynamiques sur le côté droit".

"Puis [la tenue de route] était encore plus de la m…. - j'ai perdu beaucoup de performance, perdu beaucoup d'appui aérodynamique, et j'ai eu de plus en plus de mal avec la direction".

Appuyant les propos de son pilote, Fritz s'est lui aussi exprimé auprès de Motorpsort.com : "Je pense de manière générale que, après l'arrêt aux stands, il [Tomczyk] a été maintenu sur la piste pour nous bloquer, et il a fait du bon boulot, en ne laissant pas passer nos gars".

"Ce fut particulièrement [mauvais] pour Paul Di Resta, devant lequel il a mis par deux fois des coups de freins, mais il [Di Resta] a pu s'en sortir".

"Sur la fin, il [Tomczyk] n'a laissé aucune place à Wickens pour le dépasser, et Wickens a perdu beaucoup de parties aérodynamiques et la performance de la voiture n'était plus là".

"Je dirais que ce n'est pas sportif, car si vous utilisez plusieurs pilotes pour bloquer d'autres pilotes, ce n'est peut-être pas… une approche de gentleman. Mais au final nous devons faire avec et nous devons revenir plus forts".

Pour Paffett, la ligne blanche est franchie

Gary Paffett, le vétéran de l'équipe Mercedes, qui a eu lui-même une explication en piste avec Tomczyk, en précisant que ce n'était "rien d'exceptionnel", a expliqué que la stratégie de Tomczyk et de BMW contre les voitures de pointe de chez Mercedes démontrait que la ligne blanche avait été franchie.

"Ce n'est pas très sportif", commentait le Britannique après la course auprès de Motorsport.com. "Dans ce sport, il y a beaucoup de travail d'équipe, mais le faire au sein de l'équipe est une chose. Faire des choses pour délibérément gêner d'autres gens en est une autre".

"Et, à ce stade, la ligne blanche du fair-play est franchie. Vous pouvez effectuer des manœuvres stratégiques, laisser des voitures sur la piste durant les ravitaillements, c'est normal, c'est la course".

"Mais lorsque vous effectuez délibérément des manœuvres pour ralentir d'autres voitures, c'est au-delà de la limite à mes yeux".

Wickens ajoute tout de même que le jeu d'équipe pour gêner des pilotes spécifiques de marques rivales faisait "partie du jeu".

"Cela arrive toute l'année, pour être honnête. Déjà en qualifications, les autres marques vous rendent la vie difficile en envoyant des voitures en piste directement devant vous, même si cela n'a pas de sens".

"Cela fait partie du jeu, et nous avons à jouer le jeu, et voir comment cela se passe".

Tomczyk se défend

S'exprimant auprès de Motorsport.com après la course, Tomczyk soutient n'avoir rien fait de mal lors de sa bataille avec Wickens.

"Il est sorti des stands et il m'a dépassé, assez rapidement je dois dire. Il a perdu approximativement une seconde et demie derrière moi, j'ai défendu ma position. Mais tout, je dois dire, s'est passé de manière fair-play".

"Je ne l'ai pas touché, il est rentré dans ma voiture. Lorsque j'ai fermé la porte, il s'est engouffré et il y a eu contact. Mais tout s'est passée de manière régulière et correctement".

Article suivant
"Un résultat incroyable" pour BMW sur le Moscow Raceway

Article précédent

"Un résultat incroyable" pour BMW sur le Moscow Raceway

Article suivant

Les équipes de DTM confirment la possibilité d'aligner six voitures en 2017

Les équipes de DTM confirment la possibilité d'aligner six voitures en 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Moscou
Lieu Moscow Raceway
Pilotes Robert Wickens , Martin Tomczyk , Gary Paffett
Auteur Valentin Khorounzhiy