Mercedes dans son jardin sur le Norisring

Invaincue sur le Norisring depuis douze ans, l’équipe Mercedes aura à cœur de briller à nouveau sur son circuit fétiche ce week-end, et ouvrir son compteur de victoire devant l’armada Audi, intouchable lors des deux premiers rendez-vous de la saison.

Depuis 2003 en effet, et la victoire de Christijan Albers dans les rues de Nüremberg, l’épreuve a toujours été remportée par un pilote Mercedes. En 2013 même, alors que Mattias Ekström et Audi avaient enfin mis fin à la domination de la marque à l’Etoile, le pilote suédois s’était vu disqualifié et privé de sa victoire après que son équipe a enfreint la règle du Parc Fermé, lors d’un incident rocambolesque et mémorable (un membre de l’équipe Audi avait vidé le contenu d’une bouteille d’eau dans la poche de la combinaison de Ekström alors que ce dernier venait de sortir de sa voiture).

Première victoire 2015 ?

A lui seul, Jamie Green s’est imposé à quatre reprises sur une Classe-C sur le Norisring depuis 2008, mais le pilote britannique a rejoint depuis les rangs de Audi. Bruno Spengler a remporté la course à trois reprises pour Mercedes, mais le Canadien a pris lui la direction de BMW depuis 2012.

L’an passé, c’est Robert Wickens qui s’était imposé sur ce tracé atypique dans les rues de Nüremberg. Le Canadien aurait pu hériter de la victoire l’année précédente suite à l’exclusion de Ekström, mais la fédération n’avait finalement désigné aucun vainqueur cette année-là.

Cette année encore, Mercedes visera la victoire, d’autant que les Audi seront encore alourdies par rapport à leurs adversaires après leur début de saison tonitruant (quatre victoires en quatre courses, dont trois pour le seul Jamie Green).

"Nous avons connu un début de saison mitigé", commente Ulrich Fritz, le responsable du programme DTM de Mercedes. "Après un week-end prometteur sur le Hockenheimring, nos résultats sur le Lausitzring furent décevants. Malgré tout, nous sommes le deuxième meilleur constructeur jusqu’ici. Cela montre que nous avons franchi un palier par rapport à l’an passé, nous pouvons construire sur cela".

Des indications qui nous donnent de bonnes raisons d’être optimiste en vue de ce week-end.

Ulrich Fritz, responsable du programme DTM de Mercedes.

"Ce que nous devons faire maintenant est poursuivre notre travail pour encore combler l’écart, et terminer sur le podium régulièrement", poursuit Fritz. "Arrive maintenant le Norisring, une piste sur laquelle Mercedes a toujours bien réussi par le passé. Depuis le début de l’ère nouvelle du DTM, nous avons remporté 13 des 15 courses disputées sur le Norisring. Ce sont des indications qui nous donnent de bonnes raisons d’être optimiste en vue de ce week-end. Dans le même temps, les problèmes de pneus semblent avoir été résolus. Nous partons sur le principe que nous travaillerons sur les anciennes spécifications de pneumatiques, comme cela a été promis par Hankook".

Dernier vainqueur en date sur le Norisring, Robert Wickens se réjouit aussi de retrouver l’un de ses circuits favoris. "Le Norisring est un endroit très spécial pour moi", explique le Canadien. "Lors des deux dernières années, j’ai toujours été le pilote le mieux classé ici, et j’ai également réussi à signer la pole position les deux fois. J’espère pouvoir maintenir cette forme ce week-end. L’atmosphère à Nuremberg est toujours incroyable. Les fans sont si proches et, dans tous les cas, courir sur un circuit en ville est quelque chose que j’ai toujours apprécié".

 

 

A propos de cet article
Séries DTM
Événement Norisring
Circuit Norisring
Pilotes Robert Wickens
Type d'article Preview
Tags dtm, mercedes, norisring