Mortara - "Il fallait que j'aille chercher les choses"

partages
commentaires
Mortara -
Par : Emmanuel Rolland
15 oct. 2016 à 16:50

Animateur de la course 1 à Hockenheim, avec une remontée spectaculaire de la 8e à la 3e place, Edoardo Mortara a conservé une petite chance de disputer le titre à Marco Wittmann (BMW) lors de la dernière course de la saison.

E.R. - Hockenheim - Edoardo Mortara ne sera peut-être pas champion cette saison, mais il se sera bien battu. Le pilote Audi avait mal démarré son dernier meeting de l'année, relégué en fond de classement lors des deux séances d'essais libres, en proie à divers problèmes techniques. Mais le pilote italo-suisse produisait l'effort nécessaire en qualifications pour arracher in extremis la 8e place, quatre positions derrière son rival Marco Wittmann.

Dans les premiers tours, Mortara avait maille à partir avec Timo Glock et sa BMW, les deux voitures allant au contact à plusieurs reprises. Lorsque l'Audi trouvait l'ouverture, Edoardo Mortara entamait une formidable remontée, bien aidé par le DRS, qui lui permettait d'aller surprendre Augusto Farfus (BMW) au tour suivant, avant que son équipier Mike Rockenfeller ne s'écarte pour le laisser accéder au 5e rang.

Sur sa lancée, Edoardo Mortara revenait sur la BMW de Tom Blomqvist, qu'il finissait par dépasser quelques instants plus tard. Dans les derniers tours, il fondait sur une autre BMW, celle d'Antonio Felix Da Costa, avant de piéger le Portugais dans l'avant-dernier tour. Troisième, il revenait encore sur Wittmann, mais trop tard pour aller chercher l'Allemand.

Cette troisième place n'en reste pas moins une belle satisfaction pour le pilote Audi, encore mathématiquement en course pour le titre.

"Le week-end a débuté pour moi de la pire des façons", explique Mortara. "Je n'ai jamais vécu un week-end comme ça depuis que je suis chez Audi. Là, nous avons eu petits problèmes sur petits problèmes. Au final, nous n'avons quasiment pas eu d'essais libres, nous sommes allés directement en qualifications, et la 8e place n'était finalement pas si mal compte tenu des circonstances."

"Je savais que, pour conserver mes chances de titre, il fallait que j'aille chercher les choses", poursuit-il. "Le départ n'était pas super pour moi et je me suis retrouvé derrière un train de BMW. J'avais une voiture jaune flashy [Timo Glock] qui m'a poussé hors de la piste à plusieurs reprises, mais il utilisait plus de DRS que moi, donc j'attendais mon heure. Au final, une bonne course, et un bon podium."

Si j'avais pu utiliser le DRS, j'aurais probablement tenté quelque chose. Et vous ne savez jamais comment ça peut finir.

Edoardo Mortara.

La chevauchée fantastique de Mortara aurait même pu se conclure par un ultime dépassement pour la deuxième place sur son rival si l'Audi n°48 avait été dans la zone de DRS de la BMW. Il s'en est fallu de peu.

"On m'a dit que j'étais à 1,1 seconde derrière Marco", continue Edoardo Mortara. "Peut-être que c'était mieux comme ça (il sourit). Si j'avais pu utiliser le DRS, j'aurais probablement tenté quelque chose. Et vous ne savez jamais comment ça peut finir (rires), surtout après une course aussi intense."

Mortara est tout de même condamné à l'exploit et surtout espérer une grosse contre-performance de Wittmann dimanche. 

Prochain article DTM
Timo Scheider dit adieu au DTM

Previous article

Timo Scheider dit adieu au DTM

Next article

Wittmann - "Ce n'est pas encore fait"

Wittmann - "Ce n'est pas encore fait"

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Hockenheim II
Lieu Hockenheimring
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Résumé de course