DTM
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé

Course 2 : Nico Müller, maître de la pluie

partages
commentaires
Course 2 : Nico Müller, maître de la pluie
Par :
Traduit par: Emmanuel Rolland, Motorsport.com Switzerland
6 oct. 2019 à 21:14

Le Suisse s'est montré intraitable sous la pluie, pour devancer Rockenfeller et Rast à l'issue de la course finale de l'année. Il conclut la saison avec le titre de vice-champion, assorti de trois victoires.

Nico Müller a été le maître de la pluie à Hockenheim, clôturant la saison 2019 du DTM avec la victoire dans la Course 2 sous la pluie battante qui a contraint la direction de course à réduire la dernière épreuve de l'année de six minutes.

Fort de sa pole position en qualifications le matin, le pilote du Team Abt Sportsline a pris un bon départ lorsque les feux se sont éteints - après trois tours de formation pour comprendre les conditions de la piste - maintenant son Audi RS 5 devant un René Rast ayant pris un départ fulgurant depuis la huitième place.

Lire aussi:

Cependant, la course a été interrompue après quelques virages, en raison de l'abandon de Nick Cassidy et Daniel Juncadella. La Lexus LC500 Super GT du Néo-Zélandais du Team Tom's s'est accroché avec l'Audi RS 5 de Jonathan Aberdein (Team WRT) avant de toucher le rail de sécurité, tandis qu'un nouveau problème technique a éliminé l'Aston Martin du pilote espagnol du R-Motorsport / HWA dans le virage 3.

Un quart d'heure plus tard, la bagarre reprenait avec Müller devant Rast et Mike Rockenfeller, jusqu'au 5e tour, où pratiquement la moitié du peloton s'arrêtait aux stands pour changer les pneus.

Dans cette séquence l'équipe RMG commettait une erreur avec un "unsafe release", c'est-à-dire en laissant repartir de façon dangereuse Marco Wittmann, dont la BMW M4 a touché l'arrière de l'Audi de Aberdein. Inévitablement, un Drive-Through frappait le Champion 2014-2016, qui était rétrogradé hors de la zone des points alors qu'il occupait le quatrième rang.

Pietro Fittipaldi (Audi Sport Team WRT) et Philipp Eng (BMW Team RMR) ont également été punis de la même manière, leurs mécaniciens respectifs ayant travaillé sur leurs voitures plus de 3' avant la reprise. Le Brésilien et l'Autrichien ont été contraints de repasser par la voie des stands et se sont retrouvés à l'arrière du peloton.

Pendant ce temps, Rockenfeller s'arrêtait au stand du Team Phoenix au 5ème tour, Müller au 6ème tour et Rast au 7ème tour ; ce dernier passait devant l'Audi de son rival, mais, chaussé de pneus pas encore en température, laissait sa place au Suisse et à "Rocky" en quelques tours.

En revanche, ceux qui ont essayé un coup de poker avec un pit stop dans le tout dernier tour n'ont pas eu de réussite. C'est particulièrement le cas pour Jamie Green (Audi) et Joel Eriksson (BMW), qui ont évolué pendant 25 tours en première et deuxième places, avant de monter de nouveaux pneus dans les tous derniers instants, mais sans pouvoir conserver leur place sur le podium.

Müller prenait ensuite la tête, franchissant logiquement la ligne d'arrivée avec 3"8 d'avance sur Rockenfeller et 8"4 sur Rast.

Timo Glock, quant à lui, a dû se contenter de la quatrième place, même si le pilote du RMR Team avait réussi à se qualifier deuxième ; le pilote BMW a doublé Green dès qu'il l'a trouvé devant lui en sortant des stands, le dépassant lui et Eriksson grâce à des pneus davantage en température.

A la septième place, on retrouve Robin Frijns avec la deuxième Audi RS 5 du Team Abt Sportsline, tandis que Jake Dennis prend des points avec l'Aston Martin de R-Motorsport/HWA, où l'on avait du mal à trouver le sourire (les membres de l'équipe suisse devront travailler dur pour résoudre les nombreux problèmes techniques cette année) car, outre Juncadella, Paul Di Resta a également dû renoncer - pendant même le tour en formation - , et Ferdinand Von Habsburg s'est montré en retrait.

De retour dans le Top10, Bruno Spengler est neuvième dans sa BMW M4 du team RBM, suivi de l'Audi RS 5 de Loïc Duval (Team Phoenix), devant Von Habsburg, Wittmann, Sheldon Van Der Linde (BMW Team RMG), Eng et Fittipaldi.

Les deux autres voitures " invitées " en Super GT, à savoir la Honda NSX-GT pilotée par Jenson Button (Team Kunimitsu) et la Nissan GT-R GT500 pilotée par Ronnie Quintarelli, toutes deux aux prises avec des voitures bien inférieures aux DTM, sont elles aussi restées en retrait.

Un écart auquel il faudra absolument faire face et résoudre lors de la "Dream Race" à Fuji en novembre prochain, pour lequel on parle déjà d'un possible équilibre des performances entre les voitures du DTM et du Super GT, en supprimant déjà les systèmes DRS et push-to-pass des véhicules allemands.

Rast termine ainsi sa saison triomphale avec le titre de Champion en devançant Müller et Wittmann, le Team Rosberg remportant le titre pour les équipes et Audi Sport le titre pour les marques.

P.   # Pilote Voiture Tours Temps Ecart Intervalle Stands Points
1   51 Switzerland Nico Müller Audi RS 5 Turbo DTM 27 1:04'45.023     1 25
2   99 Germany Mike Rockenfeller Audi RS 5 Turbo DTM 27 1:04'48.858 3.835 3.835 1 18
3   33 Germany René Rast Audi RS 5 Turbo DTM 27 1:04'53.426 8.403 4.568 1 15
4   16 Germany Timo Glock BMW M4 Turbo DTM 27 1:04'56.872 11.849 3.446 1 12
5   53 United Kingdom Jamie Green Audi RS 5 Turbo DTM 27 1:04'58.117 13.094 1.245 1 10
6   47 Sweden Joel Eriksson BMW M4 Turbo DTM 27 1:05'01.271 16.248 3.154 1 8
7   4 Netherlands Robin Frijns Audi RS 5 Turbo DTM 27 1:05'07.195 22.172 5.924 1 6
8   76 United Kingdom Jake Dennis Aston Martin Vantage DTM 27 1:05'21.977 36.954 14.782 1 4
9   7 Canada Bruno Spengler BMW M4 Turbo DTM 27 1:05'36.342 51.319 14.365 1 2
10   28 France Loïc Duval Audi RS 5 Turbo DTM 27 1:05'40.90 55.877 4.558 1 1
11   62 Austria Ferdinand Habsburg Aston Martin Vantage DTM 27 1:05'43.861 58.838 2.961 1  
12   11 Germany Marco Wittmann BMW M4 Turbo DTM 27 1:05'44.790 59.767 0.929 2  
13   31 South Africa Sheldon Linde BMW M4 Turbo DTM 27 1:05'45.440 1'00.417 0.650 1  
14   25 Austria Philipp Eng BMW M4 Turbo DTM 27 1:05'46.896 1'01.873 1.456 2  
15   21 Brazil Pietro Fittipaldi Audi RS 5 Turbo DTM 27 1:06'15.074 1'30.051 28.178 2  
16   1 United Kingdom Jenson Button Honda NSX-GT 27 1:06'40.266 1'55.243 25.192 1  
17   35 Italy Ronnie Quintarelli Nissan/ R35 26 1:05'52.908 1 Lap 1 Lap 2  
  dnf 27 South Africa Jonathan Aberdein Audi RS 5 Turbo DTM 14 42'18.347 13 Laps 12 Laps 3  
  dnf 23 Spain Daniel Juncadella Aston Martin Vantage DTM 0 27 laps        
  dnf 37 New Zealand Nick Cassidy Lexus LC500 0 27 laps        
Article suivant
René Rast insatiable, vainqueur de la Course 1 à Hockenheim

Article précédent

René Rast insatiable, vainqueur de la Course 1 à Hockenheim

Article suivant

Müller vice-champion : une victoire en guise de consolation

Müller vice-champion : une victoire en guise de consolation
Charger les commentaires