Nico Müller : "Quel honneur de partager le box avec Ekström"

A Hockenheim l'édition 2017 du championnat DTM a commencé, caractérisée par beaucoup de nouveautés. Le pilote bernois a été confirmé à coté du plus expert : "Mattias est le meilleur coéquipier que je pouvais avoir".

Le compte à rebours est terminé. Même le DTM se réveille de la léthargie et il est prêt à offrir des émotions sans fin. L'édition 2017 du championnat organisé par ITR repartit de Hockenheim, où la saison dernière Nico Müller a ramassé la première pole position et le premier podium dans le championnat allemand Tourisme.

Le Bernois, à la quatrième saison avec l'Audi Sport, sera en duo avec le Suedois Mattias Ekström, 20 fois vainqueur d'une compétition DTM et bi-champion du même championnat en 2004 et 2007, palmarès qui en certifie le statut de "pilote le plus expert" du tournoi.

Motorsport.com a rencontré Nico Müller peu de jours avant le départ vers la compétition inaugurale de la saison, en faisant le point de la situation de ses objectifs et du rapport avec le coéquipier de box.

 

Nico, le parc des pilotes du DTM a été réduit de 24 à 18 pilotes. Comment vois-tu ce changement ?

"Dans presque tous les teams il y a eu des mutations. Certainement, le niveau a augmenté car c'est comme s'il y avait eu une sélection parmi les meilleurs pilotes. Le championnat sera plus combattu que jamais car avec six pilotes en moins tous seront plus rapides. A cet égard, réussir à entrer dans la zone point sera encore plus difficile".

Même l'Audi Sport Team ABT est passé de quatre à deux pilotes, en confirmant seulement Mattias Ekström et toi. Qu'a-t-il signifié pour toi la confiance totale de la part de la maison allemande ?

"Je me souviens très bien qu'en 2003 j'ai regardé ma première compétition DTM et j'étais déjà pour Ekström. En effet, partager le box avec lui ne me laisse pas indifférent, tout au contraire. Naturellement, c'est un véritable honneur pour moi de pouvoir apprendre d'un pilote comme Mattias".

Naturellement en cherchant à lui "voler" les trucs du métier ...

"Peut être je répète les choses, mais je tiens à souligner le fait que je l'admire beaucoup. Je sais que je peux apprendre encore beaucoup de lui. Non pas tant en termes de vitesse, mais plutôt au niveau technique : la gestion des pneus, de la course et même de la pression. Son expérience, avec la collaboration du team, sera déterminante pour mon évolution de pilote".

Mais est-il vrai que le coéquipier est aussi le premier adversaire sur la piste ?

"Personnellement, je pense qu'une équipe ambitieuse vise à vaincre le titre constructeurs, indépendamment de quel pilote l'emportera à la fin de la saison. Donc on a des pilotes compétitifs, capables de rivaliser parmi eux pour le titre pilotes. Il est normal que sur la piste n'existent pas des amis ou des coéquipiers, mais à la fin ce qui règne toujours c'est le respect réciproque et le succès de l'équipe. En tout cas, il est clair que chacun a ses propres objectifs à atteindre".

 

Et toi ? Tu es prêt à te battre pour le titre ?

"Les nombreuses modifications au règlement rendent difficile chaque prévision. Tout dépendra du travail effectué en hiver. Honnêtement, je crois que nous nous sommes préparés au mieux pour arriver prêts pour jouer nos chances. Je ne me sens pas obligé à vaincre le titre, mais je m'engagerai pour donner du fil à retordre à ceux qui, par contre, se sentent tenus de lever le trophée à la fin de la saison". 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Présentation de l'Audi RS 5 DTM 2017
Sous-évènement Présentation
Pilotes Nico Müller
Équipes Audi Sport Team Abt
Type d'article Interview
Tags suisse