La Nordschleife de retour au calendrier DTM en 2023 ?

Pourrait-on revoir le DTM courir sur la Nordschleife la saison prochaine, après trente ans d'absence ? Le projet existe, mais il reste des obstacles à surmonter pour qu'il se concrétise.

La Nordschleife de retour au calendrier DTM en 2023 ?

Le DTM envisagerait sérieusement de faire son retour sur la Nordschleife, version légendaire du Nürburgring. Le projet porterait sur le calendrier 2023 (pour lequel l'ajout du Salzburgring, en Autriche, serait également envisagé), soit trente ans après la dernière visite du championnat sur place.

L'utilisation des voitures de Classe 1 avait rendu techniquement impossible la tenue d'une épreuve DTM sur le plus long circuit permanent au monde, en raison de l'exigence d'une licence de Grade 2, mais avec le passage à la réglementation GT3 l'année dernière, le championnat peut désormais revenir sur ce tracé.

Gerhard Berger, patron de l'ITR, n'a jamais caché son souhait de ramener un jour le DTM sur la Nordschleife. "Nous aimerions le faire, mais j'ai besoin du soutien de Nürburgring GmbH [la société gérant le circuit, ndlr]. Il faut s'y réattaquer désormais", avait-il réitéré en marge de la manche de Portimão cette année.

Selon Motorsport-Total.com, site allemand du groupe Motorsport Network, ces déclarations du patron du championnat traduisaient un projet concret. L'organisateur réfléchit véritablement à la tenue d'une course sur ce tracé légendaire de 20,8 km, qui accueille actuellement diverses courses de GT et d'endurance, dont les fameuses 24 Heures du Nürburgring.

Des difficultés logistiques et un besoin de prudence ?

Le DTM devrait toutefois dépasser plusieurs écueils logistiques, justement en raison de la longueur et de la nature du circuit. Le championnat allemand suit en effet des normes plus élevées pour sa production télévisuelle que la Nürburgring Endurance Series (NLS), dans le cadre de laquelle se courent les 24H, ce qui impliquerait donc des frais importants afin de positionner des caméras mobiles tout autour du circuit. De même, il faudrait pouvoir compter sur un nombre suffisant de commissaires et le personnel de sécurité adéquat pour que les courses se déroulent dans les bonnes conditions et que des tribunes puissent accueillir les spectateurs.

Par ailleurs, la course en question pourrait se dérouler à une date qui lui serait réservée afin que le DTM dispose d'une exposition maximale, mais elle pourrait aussi avoir lieu en soutien d'une autre épreuve, comme les 24 Heures du Nürburgring, comme c'était le cas dans les années 1990. Or, cela pourrait poser des difficultés aux pilotes allemands déjà engagés sur l'épreuve d'endurance.

Gerhard Berger est en tout cas convaincu que l'idée d'une course DTM sur la Nordschleife n'est pas une utopie. "Parfois, si l'on se réunit et que l'on règle proprement les choses, il n'y a plus tant de problèmes que cela. J'adorerais juste mener le DTM sur la grande boucle du Nürburgring", a-t-il déclaré.

Habituel soutien des projets du DTM, Hans-Joachim Stuck se montre cette fois plus prudent et conseille au championnat de "faire un test" afin de mieux évaluer le défi qui attendrait les voitures dans une course au format sprint sur place.

"Je suis assurément quelqu'un qui n'a peur de rien, mais il faut faire attention à ce que l'on conduit sur la Nordschleife aujourd'hui", a déclaré l'ancien pilote, double vainqueur des 24 Heures du Nürburgring et des 24 Heures du Mans, à Motorsport-Total.com. "Non seulement il est compliqué d'y conduire, mais il y a beaucoup de bosses et de sauts. Et les voitures d'aujourd'hui ne sont pas adaptées aux sauts, il faut le dire clairement."

Le DTM se rendra au Nürburgring pour la cinquième manche de sa saison, les 27 et 28 août, mais s'en tiendra pour le moment à la version Grand Prix du circuit.

Lire aussi :
partages
commentaires
Loeb révèle avoir failli rejoindre le DTM avec BMW
Article précédent

Loeb révèle avoir failli rejoindre le DTM avec BMW

Article suivant

Rast, Müller et Cassidy absents des 6 Heures de Fuji

Rast, Müller et Cassidy absents des 6 Heures de Fuji