DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé

René Rast insatiable, vainqueur de la Course 1 à Hockenheim

partages
commentaires
René Rast insatiable, vainqueur de la Course 1 à Hockenheim
Par :
Traduit par: Emmanuel Rolland, Motorsport.com Switzerland
5 oct. 2019 à 15:41

Le pilote du Team Rosberg a pu célébrer une nouvelle victoire après un beau duel avec Wittmann, tandis que Rockenfeller complète le podium. Bonne course pour Frijns et Duval, Di Resta dans les points, Belle performance également de Button sur sa Honda.

A peine sacré Champion DTM, René Rast ne montre pas de signe de lassitude et, après la pole position signée en qualifications ce matin, l'Allemand remporte également la Course 1 à Hockenheim.

Le pilote du Team Rosberg a été le protagoniste d'une belle démonstration, gérant son avance dans les premières phases de la course, avant de batailler face à Marco Wittmann dans les tours suivant l'entrée de la Safety Car, qui est entré en scène au 18ème tour pour enlever la BMW M4 de Philipp Eng (Team RMR), ayant abandonné le long de la "Parabolika".

A la reprise type "Indy", Rast a maintenu son Audi RS 5 devant la BMW M4 de Wittmann, avant que le pilote du BMW Team RMG n'utilise le DRS pour doubler le leader au 26ème tour, avant que Rast ne riposte au tour suivant, et ne coupe la ligne d'arrivée avec quelques secondes sur son compatriote.

Mike Rockenfeller a également terminé sur le podium avec l'Audi RS 5 du Team Phoenix, profitant du final désastreux de Nico Müller ; le pilote du Team Abt Sportsline s'est retrouvé en bonne position avec la Safety Car sur la piste et le changement des pneus l'a aidé à revenir à la sixième place.

Le pilote suisse se hissait ensuite en troisième position devant "Rocky", mais un pit-stop supplémentaire à 3 tours de l'arrivée lui a coûté cher : Müller dépassait la vitesse maximale, et écopait d'un Drive-Through qui le relèguait en 17ème position.

Rockenfeller terminait ainsi troisième, tandis qu'un excellent Robin Frijns décrochait la quatrième place sur la deuxième Audi RS 5 du Team Abt Sportsline.

Nouveau Top 5 pour Loïc Duval dans l'Audi RS 5 du Team Phoenix, qui devance Timo Glock, lequel ayant perdu un temps précieux lors du détachement de sa portière gauche au 8ème tour alors qu'il était quatrième et en lice pour le podium. Le pilote du team RMR a été contraint d'anticiper son arrêt pour réparer cette partie de sa BMW M4. Par conséquent, dans les derniers tours, le pilote allemand a subi une usure des pneus.

Après son problème de direction de la veille, Paul Di Resta peut se réjouir de la huitième place obtenue avec l'Aston Martin Vantage, la seule voiture de R-Motorsport/HWA à terminer dans les points car Jake Dennis termine 11ème et Ferdinand Von Habsburg et Daniel Juncadella ont dû renoncer suite à des problèmes de moteur et de suspension.

Mention honorable pour un Jenson Button très combatif qui a réussi à terminer neuvième sur sa Honda NSX-GT Super GT. Le pilote du team Kunimitsu est également sur la seule voiture japonaise à entrer dans le Top10, l'Anglais ayant longtemps lutté avec des adversaires clairement avantagés par le DRS et le " push to pass ", mais terminant devant la BMW M4 de Joel Eriksson (Team RBM), Dennis et la Audi RS 5 de Jamie Green (Team Rosberg).

Ryō Hirakawa est 13ème sur sa Lexus LC500 Super GT, après avoir profité de la voiture de sécurité pour s'arrêter à nouveau dans les stands du Tom's Team pour changer les pneus et aller au bout de l'épreuve, son premier arrêt au stand ayant déjà été effectué à la fin du premier tour.

Un combat fratricide au sein du Team WRT a vu Jonathan Aberdein prendre l'avantage sur son partenaire Pietro Fittipaldi ; les deux Audi RS 5 se sont touchées au 22e tour et le pilote brésilien a écopé d'un Drive-Through, le duo terminant aux 14e et 15e positions finales.

La même punition a été donnée à Sheldon Van Der Linde, qui avec la BMW M4 de l'équipe RMG a plusieurs fois poussé hors de la piste quelques rivaux dans les différentes batailles.

Un problème de transmission, en revanche, a mis le troisième protagoniste de la Super GT, Tsugio Matsuda, hors course dès le tour de formation : il a conduit sa Nissan GT-R GT500 dans les stands et est revenu sur la piste dans les dernières minutes pour vérifier que tout était en ordre.

P.   # Pilote Voiture Tours Temps Ecart Intervalle Stands Points
1   33 Germany René Rast Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:01'00.948     1 25
2   11 Germany Marco Wittmann BMW M4 Turbo DTM 38 1:01'02.641 1.693 1.693 1 18
3   99 Germany Mike Rockenfeller Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:01'11.645 10.697 9.004 1 15
4   4 Netherlands Robin Frijns Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:01'18.743 17.795 7.098 1 12
5   28 France Loïc Duval Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:01'25.172 24.224 6.429 1 10
6   16 Germany Timo Glock BMW M4 Turbo DTM 38 1:01'26.708 25.760 1.536 1 8
7   3 United Kingdom Paul Di Resta Aston Martin Vantage DTM 38 1:01'27.387 26.439 0.679 1 6
8   7 Canada Bruno Spengler BMW M4 Turbo DTM 38 1:01'28.218 27.270 0.831 1 4
9   1 United Kingdom Jenson Button Honda NSX-GT 38 1:01'32.440 31.492 4.222 1 2
10   47 Sweden Joel Eriksson BMW M4 Turbo DTM 38 1:01'32.816 31.868 0.376 1 1
11   76 United Kingdom Jake Dennis Aston Martin Vantage DTM 38 1:01'38.945 37.997 6.129 1  
12   53 United Kingdom Jamie Green Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:01'39.390 38.442 0.445 1  
13   37 New Zealand Nick Cassidy Lexus LC500 38 1:01'41.906 40.958 2.516 2  
14   27 South Africa Jonathan Aberdein Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:01'47.879 46.931 5.973 1  
15   21 Brazil Pietro Fittipaldi Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:02'00.144 59.196 12.265 2  
16   31 South Africa Sheldon Linde BMW M4 Turbo DTM 38 1:02'00.550 59.602 0.406 3  
17   51 Switzerland Nico Müller Audi RS 5 Turbo DTM 38 1:02'02.544 1'01.596 1.994 3  
  dnf 35 Japan Tsugio Matsuda Nissan/ R35 21 1:01'07.832 17 Laps 17 Laps 1  
  dnf 23 Spain Daniel Juncadella Aston Martin Vantage DTM 20 33'26.299 18 Laps 1 Lap 2  
  dnf 25 Austria Philipp Eng BMW M4 Turbo DTM 17 26'58.716 21 Laps 3 Laps    
Article suivant
Le DTM retourne en Russie en 2020 sur le circuit d'Igora

Article précédent

Le DTM retourne en Russie en 2020 sur le circuit d'Igora

Article suivant

Course 2 : Nico Müller, maître de la pluie

Course 2 : Nico Müller, maître de la pluie
Charger les commentaires