Spengler - "L'une des manœuvres les plus intéressantes de ma carrière"

Parti de la 7e place sur la grille, Bruno Spengler (BMW) est parvenu à se hisser au troisième rang à l'issue d'une manœuvre de dépassement sur Jamie Green (Audi) dans le tout dernier virage de la course 1 à Moscou.

Spengler - "L'une des manœuvres les plus intéressantes de ma carrière"
Bruno Spengler, BMW Team MTEK BMW M4 DTM
Bruno Spengler, BMW Team MTEK BMW M4 DTM
Bruno Spengler, BMW Team MTEK BMW M4 DTM
 Bruno Spengler, BMW Team MTEK BMW M4 DTM
Bruno Spengler, BMW Team MTEK BMW M4 DTM

Le pilote canadien, qui accroche là son troisième podium de la saison (et sa troisième... troisième place) est décidément un finisseur, lui qui avait déjà arraché la dernière place du podium à Mattias Ekström (Audi) dans les derniers tours sur le Norisring.

Après avoir dominé les EL2 sous la pluie, Spengler avait connu une qualification plus difficile. Le mauvais départ de Tom Blomqvist (BMW) lui faisait gagner une place au premier tour, avant que l'accrochage entre Timo Glock (BMW) et Ekström, juste devant lui, lui permettait d'accéder au quatrième rang. Enfin, après avoir longtemps mis la pression sur Jamie Green en fin de course, le champion 2012 réussissait une belle manoeuvre à l'extérieur du dernier virage, pour se hisser une nouvelle fois sur le podium.

"Je pense que ce fut une course intéressante à suivre pour les spectateurs, avec beaucoup de dépassements", commentait le Québécois après la course. "Après les qualifications très moyennes je suis très heureux de cette troisième place, mon équipe a fait un super boulot".

Nous devons continuer à travailler en vue de la course de demain.

Bruno Spengler.

"Dans les derniers tours, j'ai vu que Jamie Green faisait quelques erreurs, et j'ai pu le rejoindre avec le DRS", poursuit Spengler. "Puis j'ai tenté ce dépassement, ma voiture était bien sur les freinages, et ce fut sans nul doute l'une des manoeuvres les plus intéressantes de ma carrière en DTM car elle s'est jouée dans le dernier tour".

"Malgré tout, les Mercedes sont rapides, même en étant plus lourdes que nous", poursuit Spengler. "Ce fut une course difficile, les neutralisations nous ont aidé, et nous devons continuer à travailler en vue de la course de demain".

partages
Wittmann n'a rien pu faire

Article précédent

Wittmann n'a rien pu faire

Article suivant

Ekström - "Les choses s'annoncent plus difficiles"

Ekström - "Les choses s'annoncent plus difficiles"