Tambay - Un incident à l’image de ma saison

partages
Tambay - Un incident à l’image de ma saison
Par :
, Motorsport.com Switzerland
21 oct. 2015 à 13:30

Alors qu’il se dirigeait vers son meilleur résultat de la saison, Adrien Tambay (Audi) fut la victime innocente de l’accrochage entre l’Audi de Molina et la Mercedes de Vietoris dans la course 2 à Hockenheim.

Adrien Tambay, Audi Sport Team Abt Sportsline Audi RS 5 DTM
Adrien Tambay, Audi Sport Team Abt Sportsline Audi RS 5 DTM
Adrien Tambay, Audi Sport Team Abt Sportsline Audi RS 5 DTM
Adrien Tambay, Audi Sport Team Abt Sportsline Audi RS 5 DTM
Adrien Tambay, Audi Sport Team Abt Sportsline Audi RS 5 DTM
Adrien Tambay, Audi Sport Team Abt Sportsline Audi RS 5 DTM

Pour sa quatrième saison en DTM, Adrien Tambay n’a guère connu la réussite. Depuis le week-end inaugural à Hockenheim, le pilote français n’a jamais pu trouver la performance au volant de son Audi RS5, et a dû attendre le mois de juillet avant de marquer ses premiers points (9e à Zandvoort, puis 10e à Spielberg). Trois points en tout et pour tout, sur une saison comptant tout de même 18 courses, alors qu’il avait su en marquer 28 en dix courses lors de sa toute première saison dans la discipline, en 2012. 

Il faut dire que le tricolore n’a guère été épargné cette saison. A l’ouverture à Hockenheim déjà, il était relégué en fond de grille pour la course 2, son équipe Audi ABT ayant oublié de bloquer le système DRS sur sa voiture avant de la mener au Parc Fermé. Lors de la manche suivante au Lausitzring, il "prenait" la pénalité dévolue à Mattias Ekström dont le moteur devait être changé après Hockenheim. Alors que le Suédois récupérait le moteur de la voiture de Tambay, ce dernier héritait d’un moteur neuf, et était une nouvelle fois rétrogradé en fond de grille. Dimanche, il était sur le point de rentrer dans les points (après être parti 20e) lorsqu’il a été harponné dans le dernier tour.

 

La suite de la saison fut un long chemin de croix pour le fils de Patrick Tambay, régulièrement en deuxième partie du classement, qui semblait tenir l’occasion de finir en beauté lors de la course 2 du meeting final à Hockenheim, où il occupait une solide 4e place avant d’être percuté au freinage de l’épingle par la Mercedes de Christian Vietoris en perdition, après un contact avec l’Audi de Miguel Molina. Une nouvelle frustration pour le Parisien, qui a tout de même prouvé qu’il était capable de lutter pour les places d’honneur. La veille, il avait été contraint à l'abandon après avoir été accroché par la BMW de Bruno Spengler, qui fut pénalisé pour cette manoeuvre.

"Honnêtement, montrer que je suis capable d’être sur le podium, je l’ai déjà fait lors des années passées", confiait le pilote français à Motorsport.com à l’issue de la course 2 de Hockenheim. "L’être véritablement ici sur le papier, c’était le plus important, ce n’est pas arrivé".

"Cela se termine comme cela s’est commencé. Deux courses, deux fois mis dehors clairement… C’est comme ça, je ne peux pas y faire grand chose, maintenant la page est tournée".

Cela illustre bien ma saison : soit la performance n’est pas là, soit la performance est là mais les choses ne vont pas dans le bon sens.

Adrien Tambay.

L’incident est d’autant plus regrettable qu’il prive certainement Audi du titre constructeurs, que la marque aux anneaux a laissé échapper pour sept petits points au profit de BMW à l’issue de la saison 2015. Avec Tambay et Molina, solidement installés aux 4e et 5e rangs à ce moment-là, et éliminés tous deux sur cet accident (voiture détruite pour le premier, pénalité pour le deuxième), voilà qui a pesé lourd au décompte final.

"C’est dommage, c’est du gâchis", poursuit Adrien Tambay. "C’est une action qui n’aurait pas dû arriver car nous étions en train de doubler un retardataire quelque part, car Christian Vietoris n’était pas sur la même stratégie que nous. En plus Vietoris est plutôt correct habituellement, je pense que Miguel s’est un peu précipité sur ce coup-là".

"Tout allait bien, cela semblait aller au bout facilement mais bon", conclut Adrien Tambay. "Cela illustre bien ma saison : soit la performance n’est pas là, soit la performance est là mais les choses ne vont pas dans le bon sens. J’ai dû faire quelque chose de mal dans une autre vie. C’est frustrant, mais à la limite je préfère prendre toute la malchance cette année, si les choses tournent à mon avantage dans le futur, ça me va". 

Adrien Tambay devrait repartir pour une cinquième saison en DTM avec Audi en 2016.

Article suivant
Comment Jamie Green a perdu un titre qui lui semblait promis

Article précédent

Comment Jamie Green a perdu un titre qui lui semblait promis

Article suivant

Daniel Juncadella impressionné par les débuts d’Esteban Ocon

Daniel Juncadella impressionné par les débuts d’Esteban Ocon

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Hockenheim II
Lieu Hockenheimring
Pilotes Adrien Tambay
Auteur Emmanuel Rolland
Soyez le premier à recevoir toute l'actu