Wehrlein aurait voulu mieux faire

Heureux de retrouver le fauteuil de leader à l’issue de la course 10 de Oschersleben, Pascal Wehrlein (Mercedes) regrette toutefois qu’un ennui technique sur sa C63 l’ait empêché de signer un meilleur résultat encore que sa 5e place.

Après avoir perdu la première place du championnat à l’issue de la course 2 du Moscow Raceway, où il avait dû se contenter d’une maigre 10e place alors que son rival pour le titre, Mattias Ekström (Audi) s’assurait la 3e place, Pascal Wehrlein comptait bien reprendre son bien à Oschersleben.

Samedi, les choses se présentaient plutôt bien pour le pilote allemand, qui décrochait la 6e place sur la grille alors que Ekström, déjà pénalisé par une sortie de route dans les EL2, ne pouvait faire qu’un seul tour lancé en qualifications, et échouait sur la toute dernière place de la grille de départ.

De fait, alors que le pilote Mercedes passait la ligne d’arrivée au 5e rang – après avoir résisté durant toute la course à la pression de la BMW de Marco Wittmann -, le pilote Audi ne pouvait faire mieux que le 14e rang (malgré de nombreux abandons) et ne marquait aucun point.

A nouveau leader du classement, Wehrlein ne pouvait cacher une petite frustration. "Nous aurions pu faire considérablement mieux aujourd’hui", explique le pilote allemand. "Malheureusement, ma direction assistée a rencontré un problème assez tôt dans la course, alors que je mettais la pression sur Farfus [alors 4e NDLR]. La plupart des pilotes auraient abandonné dans cette situation, mais je voulais terminer la course".

Course agitée pour les pilotes Mercedes

"Avec cette 5e place, je le limite les dégâts au championnat, et je mène à nouveau au classement", poursuit Wehrlein. "C’est malgré tout un bon résultat au vu des circonstances. J’aurais pu faire mieux sans ces problèmes, c’est dommage".

Les pilotes Mercedes n’ont guère connu la réussite lors de cette première journée : Robert Wickens a dû renoncer après avoir perdu son capot avant suite à un accrochage dans le premier virage (il est en outre pénalisé de 13 places sur la grille). Gary Paffett a lui aussi connu des ennuis de direction assistée, qui l’ont lui contraint à l’abandon. Christian Vietoris a terminé en queue de peloton après avoir été accroché par Wickens, et Paul Di Resta a lui aussi été pris dans la mêlée du premier virage, avec l’Audi de Mike Rockenfeller cette fois, et n’a pu faire mieux que 13e. Daniel Juncadella est le seul autre pilote de la marque à l’Etoile à terminer dans les points (10e).

A propos de cet article
Séries DTM
Événement Oschersleben
Circuit Oschersleben
Pilotes Pascal Wehrlein
Type d'article Résumé de course
Tags dtm, mercedes, wehrlein