ELMS - Lancaster est-il allé trop loin?

Lors de la manche d'ouverture de l'European Le Mans Series, qui s'est tenue le week-end dernier à Silverstone, le vainqueur Jon Lancaster s'est laissé aller à quelques dépassements osés sur ses concurrents.

Mais a-t-il pour autant franchi les limites du raisonnable? Si son pilotage peut être qualifié de fougueux par les suiveurs, certains pilotes concernés n'ont pas du tout apprécié l'attitude en piste du pilote britannique.

Impressionnant en qualifications, et déjà performant lors de ses passages au Mans l'an dernier ainsi qu'en Formule Renault 3.5, ou encore en GP2 Series, Lancaster est aujourd'hui l'objet de toutes les discussions au sein du paddock ELMS.

Si la même chose se produit au Mans, il pourrait y avoir des blessés.

Tristan Gommendy

Le premier fait : un mouvement dangereux sur son concurrent direct et deuxième de la course à Silverstone, Harry Tincknell. C'est dans l'enchaînement de Becketts que l'incident s'est produit ; un fait de course, un mouvement autorisé, opportuniste, mais pour le moins impitoyable et qui a provoqué la colère de Tincknell.

Lancaster ne s'est pas arrêté là. La deuxième et principale cause de ce remue-ménage est le dépassement sur Tristan Gommendy pour la tête de la course. Dans le gauche suivant Aintree, Lancaster fait l'intérieur au pilote français en escaladant allègrement le vibreur. Gommendy se défend dans la ligne droite suivante mais ne peut rien faire lorsque l'Anglais entre en contact avec lui. Lancaster a pris le large et Gommendy ne reviendra plus.

Troisième et dernier fait : Tincknell revient sur Lancaster mais ne parvient pas à le dépasser, le futur vainqueur n'hésitant pas à utiliser toute la largeur de la piste pour gêner son adversaire. Il l'emportera pour seulement trois dixièmes de seconde.

Les vives réactions de Tincknell et Gommendy

Tout cela ne reste pas sans réaction, puisque dès l'entame de la cérémonie du podium, Harry Tincknell échange quelques mots avec Lancaster, lui faisant part de son mécontentement. À leur côtés, le regard de Tristan Gommendy ne mentait pas : on pouvait clairement y voir de la colère. C'est alors que la conférence de presse d'après-course survient.

Si vous êtes un bon pilote, vous ne faites pas cela, c'est une honte !

Tristan Gommendy

"C'est très simple," débute Gommendy. "Il était clairement impossible de dépasser à cet endroit. Si la même chose se reproduit au Mans, je pense qu'il y aura des problèmes et qu'il pourrait y avoir des blessés."

"Ce n'est pas dans l'esprit de l'endurance," poursuit le pilote tricolore. "J'ai été jeune aussi, ce n'est pas pour autant que j'ai réalisé de tels mouvements. Si vous êtes un bon pilote, vous n'avez pas à faire cela, c'est honteux."

Et la réponse de Lancaster n'a pas tardé à fuser : "Gommendy patinait beaucoup, je lui ai fait l'intérieur mais il ne m'a pas laissé assez de place. Ses pneus étaient en mauvais état et n'importe quel contact l'aurait désavantagé, je pense que c'est un simple fait de course."

L'affrontement fut analysé par les commissaires, qui n'ont finalement pris aucune mesure de sanction. Mais ce manque de réaction de la part des autorités n'a pas manqué de surprendre bon nombre d'observateurs. Car Gommendy ne s'y trompe pas : le même contact sur un autre circuit pourrait s'avérer très dangereux.

Voir la conférence de presse dans notre section vidéo

A propos de cet article
Séries ELMS
Pilotes Tristan Gommendy , Jon Lancaster , Harry Tincknell
Équipes Jota Sport , Greaves Motorsport
Type d'article Analyse
Tags conférence de presse, contacts, elms, harry tincknell, jon lancaster, silverstone, tristan gommendy