ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Le Pegasus Racing sur plusieurs fronts en 2016

partages
commentaires
Le Pegasus Racing sur plusieurs fronts en 2016
Par :
, Motorsport.com Switzerland
28 janv. 2016 à 18:15

La structure française rempile pour une nouvelle saison en ELMS en 2016, et vise une quatrième participation aux 24 Heures du Mans, mais aussi une présence en Michelin GT3 Le Mans Cup et en Asian Le Mans Series.

#29 Pegasus Racing Morgan LM P2 : Ho-Pin Tung, David Cheng, Leo Roussel
Camion et logo Pegasus Racing
#29 Pegasus Racing Morgan - Nissan : David Cheng, Leo Roussel, Julien Schell
#29 Pegasus Racing Morgan - Nissan: David Cheng, Leo Roussel, Jonathan Coleman
Julien Schell
#29 Pegasus Racing Morgan LM P2 : Ho-Pin Tung, David Cheng, Leo Roussel
#29 Pegasus Racing Morgan - Nissan : David Cheng, Leo Roussel
#29 Pegasus Racing Morgan - Nissan: David Cheng, Leo Roussel, Jonathan Coleman

Basée près de Strasbourg, la structure dirigée par Julien et Claude Schell est devenue l'un des piliers de l'European Le Mans Series et se prépare ainsi pour une sixième campagne dans la série continentale, toujours avec la Morgan-Nissan P2 alignée l'an passé. Elle sera cette fois confiée à Julien Schell de retour au volant, Inès Taittinger et Remy Striebig, deux animateurs du championnat V de V ces dernières saisons. L'ELMS constituera ainsi le programme principal pour "les Bleus", qui espèrent aligner une deuxième Morgan au cours de la saison.

"Nous repartons dans une série que l'on connaît bien", a expliqué Julien Schell à Motorsport.com"Qui plus est avec la Morgan avec laquelle nous avons nos repères et que nous savons régler, avant de songer au passage aux nouveaux prototypes imposés par la future réglementation technique en 2017."

Le Pegasus Racing a également posé sa candidature pour une, voire deux voitures au départ des prochaines 24 Heures du Mans (et un deuxième équipage déjà annoncé comme "particulier"). Une épreuve que la structure alsacienne a disputé trois fois déjà, dont les deux dernières éditions.

Après avoir effectué ses débuts en WEC à l'occasion des 6 Heures de Shanghai l'an passé, le Pegasus Racing continue également de lorgner vers l'Asie avec une participation au championnat Asian Le Mans Series 2016/2017, et en ligne de mire le billet pour les 24 Heures du Mans 2017 offert à l'équipe titrée à l'issue des quatre courses de la série asiatique.

Un pied en GT 

La structure tricolore lorgne également du côté du GT, avec l'envie de s'aligner au départ de la nouvelle Michelin GT3 Le Mans Cup pour Julien Schell, au volant d'une voiture encore à annoncer. Julien Schell envisage également de se tourner dans un futur proche vers le LMP3 pour mieux anticiper l'avenir.

"Avec ce programme, nous assurons notre présence dans quatre disciplines régies par l'ACO, entre les 24 Heures du Mans, l'ELMS, l'Asian Le Mans Series et la Michelin GT3 Cup", conclut-il. "Nous voulons également préparer l'avenir et l'arrivée des nouvelles LMP2 en 2017, avec une voiture issue des ateliers Onroak l'an prochain. En attendant nous repartons sur des bases connues avec la Morgan-Nissan, et notre projet en GT3 Le Mans Cup découle de notre volonté de nous tourner également vers le GT avec, je l'espère, une voiture pour laquelle j'ai une vraie admiration depuis des années."

Article suivant
L'écurie Panis-Barthez Compétition officiellement lancée

Article précédent

L'écurie Panis-Barthez Compétition officiellement lancée

Article suivant

Deux LMP3 pour le Graff Racing en 2016, objectif Le Mans 2017

Deux LMP3 pour le Graff Racing en 2016, objectif Le Mans 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries ELMS
Équipes Pegasus Racing
Auteur Emmanuel Rolland