Vergne contraint de zapper le Paul Ricard

Leader du Championnat Formule E, Jean-Éric Vergne manquera l'ouverture de l'European Le Mans Series au Paul Ricard, en raison d'un calendrier non compatible.

Jean-Éric Vergne devait disputer l'intégralité du championnat ELMS avec G-Drive Racing en LMP2, après avoir officialisé sa présence aux côtés de Roman Rusinov. Néanmoins, l'ePrix de Rome va empêcher le Français de participer à la première course au Castellet, car il ne pourra pas assister au briefing des pilotes ainsi qu'aux essais.

Vergne fera ses débuts chez G-Drive le mois prochain, lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps, épreuve à laquelle l'équipe participera en vue de son engagement aux 24 Heures du Mans. Au Paul Ricard, la structure russe alignera donc Andrea Pizzitola et Alexandre Imperatori pour faire équipe avec Roman Rusinov. Les deux hommes avaient réalisé récemment des tests avec l'équipe dont l'exploitation de l'ORECA 07 est confiée à TDS Racing.

"Nous avons invité Alexandre et Andrea pour la première manche de l'ELMS au Castellet", confirme Rusinov. "Cette sélection a été faite après des essais effectués avec plusieurs candidats, et lors desquels Alexandre et Andrea ont démontré une belle rapidité."

"Jean-Éric patientera jusqu'à la course suivante à Spa pour faire ses débuts avec G-Drive Racing. En raison de la course de Formule E à Rome, il ne pourra pas assister au briefing des pilotes ni aux essais pour la manche d'ouverture de l'ELMS, et sans ça, les commissaires ne l'autoriseront pas à prendre le départ de la course."

Alexandre Imperatori pourrait rester dans l'équipe à l'occasion des 24 Heures du Mans, mais cela nécessiterait une dérogation de l'ACO car le pilote suisse a le statut Gold. G-Drive a fait une première fois l'impasse sur un équipage totalement "pro", que devait intégrer Matthieu Vaxiviere aux côtés de Vergne et Rusinov.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries ELMS , Formule E
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes G-Drive Racing
Type d'article Actualités
Tags endurance, lmp2