24 Heures de Daytona - Les DP et Scott Dixon impériaux

Alors que c'était une LMP2, la Ligier-Honda du Mickel Shank Racing, qui occupait la pole position, sitôt le baisser du drapeau on put constater que les Daytona Prototype étaient un peu plus rapides

Alors que c'était une LMP2, la Ligier-Honda du Mickel Shank Racing, qui occupait la pole position, sitôt le baisser du drapeau on put constater que les Daytona Prototype étaient un peu plus rapides. Scott Dixon prit immédiatement les commandes de la course alors que la deuxième Ford du team Ganassi s'installait dans son sillage.

Jusqu'au petit matin, les deux DP allaient dominer, laissant seulement le commandement à la faveur des ravitaillements à la Chevrolet des frères Taylor. Il fallut un problème d'embrayage sur la voiture de Pruett pour que le bel ordonnancement imposé par le team Ganassi soit quelque peu perturbé.

A vingt minutes du damier, la direction de course sortait la drapeau jaune suite à la sortie de l'Oreca du Core Autosport Autosport, alors en tête de sa catégorie. En tête depuis le début de course, la Ford Daytona Prototype de Scott Dixon avait juste une poignée de secondes d'avance sur la Chevrolet DP de Sébastien Bourdais qui, partie bien plus lentement, avait effectué un magnifique rapproché vers la tête de la course.

Derrière, une autre Chrevrolet, celle des frères Taylor associés à Angelelli, avait elle aussi animé la nuit américaine en restant toujours aux avant-postes. C'était évidemment la fête aux DP puisque les LMP2 les plus rapides furent éliminés sur des erreurs des pilotes "payants" : Tracy Krohn pour celle de Pla et Brundle ; Pew pour celle du Mickael Shank Racing.

Le restart qui suivit la dernière neutralisation confirma la maîtrise de Dixon, et alors que l'on voyait les frères Taylor sur la deuxième marche du podium, leur DP dut repasser par les stands, Jordan avait dépassé son temps de conduite autorisé et devait passer le volant à son frère Ricky. Bourdais en profitait pour s'offrir une belle deuxième place après sa victoire de 2014.

Grosse bagarre aussi en GT LM avec un match entre quatre marques : Chevrolet, BMW, Ferrari et Porsche. Au final, c'est la Chevrolet officielle de Garcia-Magnussen-Briscoe qui s'impose après une âpre résistance de la BMW officielle de Farfus-Aberlen-Werner Spengler. Simon Pagenaud, associé à Milner et Gavin sur la seconde Corvette officielle, termine sur la troisième marche du podium.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Scott Dixon , Sébastien Bourdais , Tracy Krohn , Simon Pagenaud
Type d'article Actualités