24 Heures du Mans : Audi signe un doublé... presque inattendu !

B

B.D., Le Mans – C’est peut-être Jacky Ickx qui aura le mieux synthétisé la problématique de cette 82e édition : « Pour gagner Le Mans, il faut trois voitures au départ ». Avec un rapport de force en sa faveur, Audi est parvenu à conserver son bien dans la Sarthe. Mais il ne faut pas s’y tromper, ce fut loin d’être une promenade de santé.

Dans une édition où tous les protos LMP1 auront eu leur lot de problèmes, la marque aux anneaux a su faire parler son expérience et sa science de la course, mais aussi son calme et sa sérénité dans les situations extrêmes. La dernière heure est venue confirmer les positions établies lors de la précédente, assurant un doublé rondement mené dans la matinée. Une treizième victoire dans la Sarthe, ponctuée d’un doublé, et un troisième succès pour le trio composé de Benoit Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer. Deuxième à bord d’une numéro 1 à l’histoire particulière lors de cette semaine, Tom Kristensen devra patienter avant d’envisager un dixième succès dans la Sarthe.

Chez Porsche, on y a longtemps cru. D’abord à la victoire, un peu, ensuite au podium, dur comme fer. Il n’en sera rien puisque la fiabilité est venue rappeler à quel point Le Mans est une épreuve difficile, y compris dans les deux dernières heures. Relancée dans les dernières minutes pour être classée, une seule 919 Hybrid a vu l’arrivée, mais le constructeur allemand a néanmoins réussi sa Mission 2014 : Revenir se battre pour la victoire.

En LMP2, le suspense et la bagarre auront été fabuleux jusqu’au bout. C’est finalement la Zytek-Nissan n°38 du Jota Sport qui a raflé la mise aux Ligier et à l’Alpine. Marc Gene voulait apporter cette victoire au team Jota avant d’être rappelé par Audi, son remplaçant Oliver Turvey s’en est chargé.

En GTE Pro, la Ferrari AF Corse de Giancarlo Fisichella, Gianmaria Bruni et Toni Vilander s’impose. Quant à la catégorie GTE Am, elle voit la victoire hautement symbolique de l’équipage 100% danois de l’Aston Martin n°95. Nul doute que Kristian Poulsen, David Heinemeier Hansson et Nicki Thiim sauront avoir une pensée émue pour Allan Simonsen, qui occupait ce même baquet il y a un an avant de se tuer tragiquement au virage du Tertre-Rouge.

WEC - 24 Heures du Mans 2014 - Course
Equipe Cat. Pilotes Temps
01   Audi Sport LMP1 Tréluyer-Fässler-Lotterer 379 tours
02   Audi Sport LMP1 Di Grassi-Gene-Kristensen +3 tours
03   Toyota Racing LMP1 Davidson-Buemi-Lapierre +6 tours
04   Rebellion Racing LMP1-L Prost-Heidfeld-Beche
05   Jota Sport LMP2 Dolan-Tincknell-Turvey
06   Thiriet by TDS Racing LMP2 Thiriet-Badey-Gommendy
07   Signatech Alpine LMP2 Chatin-Webb-Panciatici
08   OAK Racing LMP2 Brundle-Mardenborough-Shulzhitskiy
09   Sébastien Loeb Racing LMP2 Capillaire-Rast-Charouz
10   NewBlood by Morand Racing LMP2 Klien-Hirsch-Brandela
11   Porsche Team LMP1 Dumas-Lieb-Jani
...
16   Ferrari LMGTE Pro Bruni-Fisichella-Vilander
...
20   Aston Martin Racing LMGTE Am Hansson-Thiim-Poulsen
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Giancarlo Fisichella , André Lotterer , Gianmaria Bruni , Tom Kristensen , Marc Gene , Marcel Fässler , Jacky Ickx , Sébastien Loeb , Benoit Tréluyer , Allan Simonsen , Aston Martin , Toni Vilander , Oliver Turvey , Kristian Poulsen , Nicki Thiim , David Heinemeier Hansson
Équipes Toyota Racing , Porsche Team , Aston Martin Racing , Signatech , AF Corse , OAK Racing
Type d'article Actualités