Audi retrace près de deux ans de labeur sur sa R18

Il y a une semaine, Audi présentait sa nouvelle R18 e-tron quattro au Mans, là où elle aura pour objectif de s’imposer au mois de juin, lors des 24 Heures

Il y a une semaine, Audi présentait sa nouvelle R18 e-tron quattro au Mans, là où elle aura pour objectif de s’imposer au mois de juin, lors des 24 Heures. Quelques jours plus tard, elle entrait dans le vif du sujet lors des essais d’avant saison sur le circuit du Castellet, mais le travail pour en arriver là a débuté bien avant.

Chris Reinke, chef de projet d’Audi Sport, détaille aujourd’hui ce long cheminement débuté il y a presque deux ans, alors que la nouvelle réglementation technique mettant les technologies hybrides au premier plan n’était pas encore arrêtée. Tout a commencé au lendemain de la victoire au Mans de 2012.

Juillet 2012 : "Peu après notre première victoire avec l’hybride aux 24 Heures du Mans, nous établissons le concept de la nouvelle R18 e-tron quattro bien qu’à cette époque, la nouvelle réglementation ne soit pas encore finalisée".

Octobre 2012 : "Premiers essais en soufflerie. L’aérodynamique joue un rôle clé au Mans et a une influence conséquente sur le concept global de la voiture".

Décembre 2012 : "Début de la phase consacrée à l’ingénierie. La nouvelle R18 e-tron quattro comprend 4 200 pièces. Elles seront presque toutes redessinées".

Début 2013 : "Décision est prise de doter la nouvelle R18 e-tron quattro de phares au laser. Audi travaille depuis des années sur le développement de cette technologie, en avance sur la concurrence".

Mars 2013 : "Production des premières composantes de la nouvelle R18 e-tron quattro, suivie peu après des premiers tests au banc et en piste".

Juin 2013 : "Lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans, nous collectons d’importantes données sur les pneumatiques plus étroits qui seront utilisés à partir de 2014, avec une quatrième R18 e-tron quattro et Marco Bonanomi comme pilote d’essais".

Juin 2013 : "Peu après les 24 Heures du Mans, le nouveau moteur V6 TDI de la version 2014 de la R18 e-tron quattro tourne pour la première fois au banc à Neckarsulm".

Juillet 2013 : "Début des essais sur simulateur. Parallèlement à la vraie voiture, Audi poursuit le développement de la R18 e-tron quattro en mode virtuel".

Septembre 2013 : "{Assemblage du premier prototype d’essais, le numéro de châssis 401".
8 octobre 2013 : "Un jour spécial pour tout nouveau projet de voiture de course. Le premier roulage sur piste. Pour notre nouvelle R18 e-tron quattro, ça se passe dans le sud de la France, sur le circuit du Castellet. Lucas di Grassi est au volant, puis Oliver Jarvis prend le relais. Les jours suivants, nous nous concentrons à vérifier le fonctionnement de tous les composants de cette nouvelle machine}".

8 décembre 2013 : "Publication des premières photos de la nouvelle R18 e-tron quattro. Les essais sur le circuit de Sebring commencent le lendemain. Tous les nouveaux prototypes Audi doivent éprouver leur fiabilité sur cette piste très dure pour la technologie des voitures. Ce circuit convient particulièrement pour identifier les points faibles".

18 décembre 2013 : "Présentation en première mondiale de la nouvelle R18 e-tron quattro à Ingolstadt. Ce sont Allan McNish et Loïc Duval qui dévoilent la voiture sur scène, alors que Tom Kristensen est au volant. Audi en profite pour présenter la technologie des phares au laser, la plus récente innovation en matière d’éclairage automobile".

De janvier à mai 2014 : "La nouvelle Audi R18 e-tron quattro est essayée sur différents circuits. La fiabilité de la voiture est éprouvée lors de plusieurs tests d’endurance de trente heures. A partir de là, il ne devrait plus y avoir aucun changement sur les composants, alors que l’assemblage des voitures et moteurs se poursuivra en vue des 24 Heures du Mans. L’ouverture du Championnat du Monde d’Endurance aura lieu à Silverstone le 20 avril. Deux semaines plus tard, Audi sera au départ de la deuxième manche à Spa-Francorchamps, puis la R18 e-tron quattro retrouvera le circuit des 24 Heures du Mans pour la Journée Test du premier juin. Il ne restera alors plus que quelques jours avant la course pour analyser les données collectées".

Le Mans est certes une course longue et éprouvante pour les hommes et les machines, mais au vu du travail consenti pour développer une voiture capable de s’y imposer, elle paraît bien plus courte et n’est en fait que l’aboutissement de plusieurs années de labeur.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Tom Kristensen , Allan McNish , Marco Bonanomi , Oliver Jarvis , Lucas Di Grassi , Loïc Duval
Type d'article Actualités