Ferrari remporte une édition animée des 12 Heures de Bathurst

partages
commentaires
Ferrari remporte une édition animée des 12 Heures de Bathurst
Par :
, Motorsport.com Switzerland
5 févr. 2017 à 09:41

La Ferrari 488 GT3 de Toni Vilander et des stars du Supercar Jamie Whincup et Craig Lowndes a remporté les 12 Heures de Bathurst, marquées par le crash de la Mercedes de Van Gisbergen dans les dernières minutes.

Race winners #88 Maranello Motorsport, Ferrari 488 GT3: Toni Vilander, Craig Lowndes, Jamie Wincup
Polesitter #88 Maranello Motorsport, Ferrari 488 GT3: Toni Vilander
Podium : les vainqueurs #88 Maranello Motorsport, Ferrari 488 GT3: Toni Vilander, Craig Lowndes, Jamie Wincup
#22 STM / HTP Motorsport, Mercedes AMG GT3: Craig Baird, Shane Van Gisbergen, Maro Engel
#22 STM / HTP Motorsport, Mercedes AMG GT3: Craig Baird, Shane Van Gisbergen, Maro Engel
#17 Bentley Team M-Sport, Bentley Continential GT3: Andy Soucek, Maxime Soulet, Vincent Abril
Podium : #8 Bentley Team M-Sport, Bentley Continential GT3: Steven Kane, Guy Smith, Oliver Jarvis
#12 Competition Motorsports powered by Ice Break, Porsche 991 GT3 R: David Calvert-Jones, Patrick Long, Marc Lieb, Matt Campbell
#912 Walkinshaw GT3, Porsche 911 GT3 R: Liam Talbot, John Martin, Davashen Padayachee
#21 Steve Richards Motorsport, Porsche GT3 Cup: Dean Grant, Dylan Okeeffe, Xavier West
#19 PROsport Performance, Porsche Cayman PRO 4: Andrew Pilgrim, Max Braams, Jörg Viebahn, Nicolaij Möller-Madsen
#12 Competition Motorsports powered by Ice Break, Porsche 991 GT3 R: David Calvert-Jones, Patrick Long, Marc Lieb, Matt Campbell
#40 Brookspeed, Porsche Cayman GT4 Clubsport: Aaron Mason, David Drinkwater, Adrian Watt
#32 Lago Racing, Lamborghini R-EX: Roger Lago, Steve Owen, David Russell
#911 Walkinshaw GT3, Porsche 911 GT3 R: Earl Bamber, Kevin Estre, Laurens Vanthoor, getting repaired
#83 HTP Motorsport, Mercedes AMG GT3: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda, Bernd Schneider
#17 Bentley Team M-Sport, Bentley Continental GT3: Andy Soucek, Maxime Soulet, Vincent Abril
#12 Competition Motorsports powered by Ice Break, Porsche 991 GT3 R: David Calvert-Jones, Patrick Long, Marc Lieb, Matt Campbell
#17 Bentley Team M-Sport, Bentley Continental GT3: Andy Soucek, Maxime Soulet, Vincent Abril
#911 Walkinshaw GT3, Porsche 911 GT3 R: Earl Bamber, Kevin Estre, Laurens Vanthoor
#7 BMW Team SRM, BMW M6 GT3: Tony Longhurst, Mark Skaife, Russell Ingall, Timo
#7 BMW Team SRM, BMW M6 GT3: Tony Longhurst, Mark Skaife, Russell Ingall, Timo
#35 Miedecke Stone Motorsport, Aston Martin V12 Vantage: George Miedecke, Ashley Walsh, Tony Bates
#29 Trofeo Motorsport, Lamborghini Hurricain GT3: Jim Manolis, Ryan Millier, Ivan Capelli, Dean Canto
#1 Tekno Autosports / McLaren GT, McLaren 650s GT3: Alvaro Parente, Rob Bell, Co_me Ledogar
#23 Nissan Motorsport, Nissan GT-R Nismo GT3: Katsumasa Chiyo, Alex Buncombe, Michael Caruso
#12 Competition Motorsports powered by Ice Break, Porsche 991 GT3 R: David Calvert-Jones, Patrick Long, Marc Lieb, Matt Campbell
#1 Tekno Autosports / McLaren GT, McLaren 650s GT3: Alvaro Parente, Rob Bell, Co_me Ledogar

Partis de la pole position après le meilleur temps signé en qualifications par Vilander, les trois hommes ont remporté une édition mouvementée, marquée par de nombreuses sorties de route et neutralisations.

Toni Vilander menait le peloton lors des premiers instants de la course, mais la course connaissait une première neutralisation longue de 26 minutes après seulement six tours lorsque Frank Stippler heurtait violemment le muret au volant de son Audi R8 LMS du Jamec Pem Racing. À la reprise, Chaz Mostert s'emparait du commandement au volant de sa BMW M6 GT3 de l'équipe MARC Cars.

Au bout d'une heure de course, Mostert occupait ainsi le commandement devant la Porsche 911 GT3 R de Laurens Vanthoor, alors que Vilander écopait d'un drive through pour avoir changé de ligne au redémarrage : le Finlandais rétrogradait alors au 16e rang.

Jamie Whincup prenait le relais de Vilander au volant de la Ferrari, et remontait rapidement les positions pour se replacer en tête au cap des 2h30 de course devant la Mercedes-AMG GT3 de l'équipe HTP, alors menée par Maro Engel.

Pendant ce temps, la BMW MARC Cars, brièvement apparue en tête, perdait tout espoir de victoire lorsque Max Twigg heurtait à son tour le mur au 33e tour, la voiture passant 20 tours dans les stands pour réparation. Coup dur également pour la Porsche n°911 de l'équipe Walkinshaw, qui s'était également portée en tête en début de course en dépassant la BMW, et dont la course s'arrêtait après une erreur d'Earl Bamber.

Un incident venait marquer la course à l'issue d'une nouvelle période de neutralisation lorsque Jamie Whincup, alors au volant de la Ferrari n°88 en tête et derrière la voiture de sécurité, était poussé dans le bac à graviers par Craig Baird sur la Mercedes n°22 à quelques mètres de la ligne de départ, et donc avant le redémarrage officiel de la course.

 

Lowndes parvenait à s'extirper du piège, et Baird était logiquement sanctionné d'un stop-and-go de 10 secondes, les deux concurrents reprenant ainsi la piste aux 9e et 8e rangs. À nouveau au volant de la Ferrari, Whincup repartait au combat, remontait les positions, tout comme la Mercedes aux mains de Van Gisbergen.

Whincup reprenait la première place après un dépassement sur la Porsche 911 n°12 de Marc Lieb, et mais Van Gisbergen était à nouveau sur ses talons. Après un duel de toute beauté, Shane Van Gisbergen dépassait Whincup pour s'installer en tête, et occupait ainsi la première place au cap des six heures de course.

La Ferrari reprenait la première place à la faveur d'une neutralisation, mais les positions se resserraient par la suite puisque, à l'issue d'une nouvelle intervention de la voiture de sécurité, la Bentley Continental GT3 n°17 se hissait cette fois aux avant-postes devant la Mercedes n°22, la Porsche n°12 et la Ferrari n°88, les quatre voitures se tenant alors dans un mouchoir.

Patrick Long pousse Maro Engel en tête-à-queue

Nouvel incident en tête avec le contact entre la Porsche de Patrick Long et la Mercedes de Maro Engel, qui envoyait ce dernier en tête-à-queue.  Si les deux hommes ne perdaient que quelques secondes, Vilander en profitait pour se porter au deuxième rang derrière la Bentley de tête pilotée par Guy Smith, alors que Patrick Long héritait d'une pénalité qui le reléguait à 30 secondes des leaders.

Les écarts se resserraient à nouveau avec une autre neutralisation, laissant cette fois la Bentley devant la Porsche, alors que la Mercedes et la Ferrari occupaient alors les 3e et 4e rangs.

Lors des dernières heures, le duel se profilait finalement entre la Ferrari de Toni Vilander, Jamie Whincup et Craig Lowndes et la Mercedes de Maro Engel, Shane Van Gisbergen et Craig Baird.

Un final sous tension extrême

Alors que la Ferrari avait repris l'avantage grâce à un double relais de haute volée de Vilander, la Mercedes revenait encore une fois mettre la pression, l'équipe HTP choisissant de ne pas changer de pneus lors du dernier relais de Van Gisbergen, permettant à ce dernier se hisser encore en tête juste devant la 488 GT3, où Jamie Whincup avait pris le volant pour le dernier relais.

Les deux meilleurs pilotes du championnat Supercars se livraient à un nouveau duel, allant même au contact portière contre portière, avant que Whincup ne se porte en tête à 40 minutes de l'arrivée ! Une manœuvre qui perturbait visiblement Van Gisbergen qui envoyait dans le mur une Porsche d'un pilote retardataire, amenant encore une neutralisation, et surtout un drive through pour le Néo-Zélandais.

 

Mais, avant même d'observer sa pénalité, Van Gisbergen partait à la faute dans les S de la partie haute du circuit, heurtant le mur avec l'avant de sa Mercedes-AMG GT3, avant de rentrer aux stands au ralenti. La course était terminée pour l'un des deux équipages de pointe de ces 12 Heures de Bathurst 2017.

 

Après une dernière neutralisation derrière la voiture de sécurité, Jamie Whincup contrôlait la meute lors des cinq dernières minutes de course pour passer la ligne en vainqueur, et offrir la victoire à Ferrai en compagnie de ses équipiers Craig Lowndes et Toni Vilander.

La Porsche 911 GT3 de David Calvert-Jones, Patrick Long, Marc Lieb et Matt Campbell se classait deuxième de l'épreuve, et remportait la catégorie Pro-Am. La Bentley Continental GT3 de Steven Kane, Guy Smith et Oliver Jarvis complétait le podium.

 

Quatrième, la Porsche 911 n°912 de John Martin, Liam Talbot et Davashen Padayachee remportait de son côté la catégorie Am, concluant devant la McLaren 650S d'Álvaro Parente, Rob Bell et Côme Ledogar.

On notera encore la victoire dans la Class B pour la Porsche de Dean Grant, Dylan O'Keefe et David Wall, et celle d'une autre Porsche, celle de Andrew Pilgrim, Max Braams, Jorg Viebahn et Nicolaij Moller-Madesen dans la Class C. 

12 Heures de Bathurst - Top 10

 PilotesVoiture ToursTemps
88 Toni Vilander
Craig Lowndes
Jamie Whincup
Ferrari 290 12:00'36.966
12 D.Calvert-Jones
Patrick Long
Marc Lieb
Matt Campbell
Porsche 289 12:00'37.578
17 Steven Kane
Guy Smith
Oliver Jarvis
Bentley 289 12:00'55.661
912 Liam Talbot
John Martin
D.Padayachee
Porsche 289 12:01'14.910
1 Álvaro Parente
Rob Bell
Côme Ledogar
McLaren 289 12:01'22.557
32 Roger Lago
Steve Owen
David Russell
Lamborghini 288 12:01'01.731
3 Ash Samadi
Daniel Gaunt
Matthew Halliday
Audi 288 12:01'04.091
24 Florian Strauss
Todd Kelly
J.Mardenborough
Nissan 288 12:02'36.968
9 Marc Cini
Lee Holdsworth
Dean Fiore
Audi 287 12:00'42.137
10  29 Jim Manolios
Ryan Millier
Ivan Capelli
Dean Canto
Lamborghini 285 12:01'00.240

Article suivant
Les GT3 ont rendez-vous avec le monument Bathurst ce week-end

Article précédent

Les GT3 ont rendez-vous avec le monument Bathurst ce week-end

Article suivant

Engel regrette ses mots envers Van Gisbergen à Bathurst

Engel regrette ses mots envers Van Gisbergen à Bathurst
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu