Gulf 12 Hours : Nouvelle victoire Ferrari grâce au poker du Kessel Racing

partages
commentaires
Gulf 12 Hours : Nouvelle victoire Ferrari grâce au poker du Kessel Racing
Par : Emmanuel Rolland
Co-auteur: Matteo Nugnes
17 déc. 2018 à 16:40

L'équipage Pier Guidi/Rigon/Broniszewski a devancé deux Audi alors que la McLaren 720S GT3, leader jusqu'à deux heures de l'arrivée, a effectué des débuts tonitruants en compétition.

#84 AKKA ASP Mercedes AMG GT3: Mauro Ricci, Benjamin Ricci, Jean-Luc Beaubelique, Christophe Bourret
#84 AKKA ASP Mercedes AMG GT3: Mauro Ricci, Benjamin Ricci, Jean-Luc Beaubelique, Christophe Bourret
#87 GDL Racing Lamborghini Super Trofeo Evo GT3: Mario Cordoni, Steven Liquorish, Dimitris Deverikos
#89 GDL Racing Porsche 911 GT3: Mohammed Hussain, Bashar Mardini, Christopher Zöchling
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GT4: Thomas Canning, Mark Farmer, Oliver Wilkinson, Adrian Willmott
#96 R-Motorsport Aston Martin Vantage GT3: Jake Dennis, Marvin Kirchhöfer, Ricky Collard
#97 Oman Racing Aston Martin Vantage GT3: Ahmad Al Harthy, Jonny Adam, Darren Turner
#97 Oman Racing Aston Martin Vantage GT3: Ahmad Al Harthy, Jonny Adam, Darren Turner
Tutte le auto della 12 Ore del Golfo

Le Kessel Racing a remporté sa quatrième victoire consécutive aux Gulf 12 Hours d'Abu Dhabi en coupant la ligne d'arrivée à la première place avec la Ferrari 488 GT3 confiée à l’équipage composé d’Alessandro Pier Guidi, Davide Rigon et Michael Broniszewski.

L’édition de cette année restera cependant dans les mémoires pour les grands débuts de la nouvelle McLaren 720S GT3, qui semblait en mesure de s'imposer jusqu’à deux heures de la fin de l’année. L’équipage composé de Ben Barnicoat, Alvaro Parente et Shane Van Gisbergen avait pointé au deuxième rang après le cap des six heures de course, mais immédiatement après la reprise, la McLaren a immédiatement pris la tête, devançant l’Audi de Christoper Haase, Dimitri Parhofer et Markus. Winkelhock.

Le rêve de McLaren, cependant, s’est effondré lorsque Van Gibsbergen a ramené la 720S GT3 aux stands avec la suspension avant droite endommagée. Une casse qui a pris beaucoup de temps à réparer : quand Barnicoat est revenu sur la piste, il s'est retrouvé à cinq tours du leader, avant de finalement conclure l'épreuve au huitième rang.  

Lire aussi:

Les deux autres équipes en lice pour la victoire n'ont pas connu non plus une deuxième moitié de course de tout repos. L'Audi #88 a été victime d'un accident après environ 45 minutes suivant le cap de la mi-course, Haase touchant la Norma M30 de Jake Parsons, offrant ainsi la première position à la Ferrari du Kessel Racing.

Mais la voiture italienne frappée du #11 connaissait elle aussi son lot de mésaventures au milieu de la deuxième partie de l'épreuve, Rigon étant touché par la Lamborghini de Jim Michaelian, ce qui engendrait une crevaison à l'arrière gauche pour ce dernier, qui perdait un tour sur la première place alors encore occupée par la McLaren.

Une autre mésaventure venait frapper cette fois l'Audi #99 du Attempto Racing, qui a été contrainte de se retirer juste au moment où elle venait d'accéder à la deuxième place. Klaus Bachler a subi une crevaison, ce qui a endommagé fortement sa R8, au point que ses mécaniciens n'ont pu retirer la roue avant gauche, ce qui a forcé l'équipage à l'abandon.

Le dénouement s'est ainsi joué à quelques heures de la fin, lorsque la McLaren alors en tête a été contrainte de rentrer au stand pour réparer sa suspension, laissant Pier Guidi prendre le commandement sur la Ferrari #11 devant l'Audi #44 du Attempto Racing, alors pilotée par Giorgio Roda.

Lire aussi:

Audi a tenté de riposter lors des derniers instants de la course, la #88 ayant dépassé la #44 avant que Markus Winkelhock ne prenne son volant, mais le véloce pilote allemand n'a rien pu faire contre le véritable "Roi d'Abu Dhabi", Rigon, qui passait la ligne d'arrivée à la première place, remportant ainsi rien moins que son cinquième succès sur l'épreuve. 

En ce qui concerne la catégorie Pro-Am, la course a été dominée par la Lamborghini de l'équipe Lazarus, emmenée par l'équipage Ramos/de Marco/Onidi, qui décrochait également une excellente cinquième place au général.

Les vainqueurs de la catégorie Prototype, le trio Winslow, Muston et Parsons, ont également conclu dans le top 10, à la neuvième place.

La GT Cup a été remportée par une autre Lamborghini, celle du GDL Racing, avec l'équipage Cordoni, Liquirish et Deverikos. Enfin, la catégorie GT4 a vu la victoire de la Mercedes du Bullit Racing, qui comptait notamment dans son équipage le jeune pilote de 16 ans, Olli Caldwell, auteur de débuts remarqués sur une voiture de catégorie GT.

 
Article suivant
Quatre Ferrari et trois ... filles pour Kessel Racing dans le marathon d'Abou Dabi

Article précédent

Quatre Ferrari et trois ... filles pour Kessel Racing dans le marathon d'Abou Dabi

Article suivant

Diaporama : Ferrari triomphe aux 12 Heures du Golfe avec Kessel Racing

Diaporama : Ferrari triomphe aux 12 Heures du Golfe avec Kessel Racing
Charger les commentaires