Le Mans - Lapierre : L'hybride va jouer un rôle clé

Basile Davoine, Le Mans - Depuis le début de la saison d’Endurance à Silverstone, Toyota s’est installé peu à peu dans la peau du favori, jusqu’à reléguer Audi au rôle d’outsider pour la conquête du Graal aux 24 Heures du Mans

Basile Davoine, Le Mans - Depuis le début de la saison d’Endurance à Silverstone, Toyota s’est installé peu à peu dans la peau du favori, jusqu’à reléguer Audi au rôle d’outsider pour la conquête du Graal aux 24 Heures du Mans. Pour Nicolas Lapierre, qui a remporté avec Sébastien Buemi et Anthony Davidson les deux premières victoires à Silverstone puis Spa-Francorchamps, l’arrivée au Mans se fait forcément avec une confiance idéale.

« On arrive ici avec un peu plus de confiance, et puis l’équipe a aussi gagné en maturité », reconnait le Français. « La première année on avait la performance, l’année dernière on avait la fiabilité, cette année on va essayer de cumuler les deux. »

De retour en Endurance en 2012, le constructeur japonais semble en effet mieux armé que jamais cette année pour aller chercher enfin un succès dans la Sarthe. Mais une course de 24 heures se déroule toujours avec de nombreux impairs, et les nouveaux systèmes hybrides joueront un rôle déterminant pour la victoire finale selon Lapierre.

« Les systèmes hybrides sont vraiment très gros sur les voitures donc il faudra qu’ils soient performants jusqu’au bout », souligne-t-il. « On ne connait pas vraiment leur efficacité durant 24 heures. Je pense que ça va jouer un rôle clé. Et puis clairement la performance sera un élément important. Il faudra avoir une bonne pointe de vitesse. »

Dans ce duel annoncé avec Audi, un troisième larron vient perturber l’ordre des choses avec le grand retour de Porsche en LMP1. La 919 Hybrid est rapide, mais elle reste jeune malgré un podium joliment accroché à Silverstone. « Porsche c’est un peu l’inconnue, on ne les a pas vus terminer une course de 6 heures sans problème, donc on ne sait pas s’ils sont capables de faire ces 24 heures », avoue Lapierre. « Ils ont montré qu’ils pouvaient être très rapides pendant les premières courses, un peu moins à la Journée Test. Mais il ne faut pas les enterrer, ils seront certainement là. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Anthony Davidson , Nicolas Lapierre , Sébastien Buemi
Type d'article Actualités