Le technicien Dario Pergolini : "Nous ne sommes inferieurs à personne..."

partages
commentaires
Le technicien Dario Pergolini :
Peter Wyss
Par : Peter Wyss
27 mai 2017 à 10:37

L'ingénieur de la Principauté du Liechtenstein a rendu possible la pole position de la Glickenhaus dans les 24 Heures du Nürburgring. "Pour une équipe petite comme la nôtre, c'est une satisfaction énorme".

Dario Pergolini mit Jeff Westphal
#704 Traum Motorsport, SCG SCG003C: Jeff Westphal, Franck Mailleux, Thomas Mutsch, Andreas Simonsen, Felipe Fernandez Laser
Dario Pergolini, Traum Motorsport
Dario Pergolini, pits
Dario Pergolini, Traum Motorsport
#704 Traum Motorsport, SCG SCG003C: Jeff Westphal, Franck Mailleux, Andreas Simonsen, Felipe Laser
#704 Traum Motorsport, SCG SCG003C: Jeff Westphal, Franck Mailleux, Andreas Simonsen, Felipe Laser
Cameron Glickenhaus with #704 Traum Motorsport, SCG SCG003C: Jeff Westphal
Top3 des qualifications : Jeff Westphal, Traum Motorsport
#704 Traum Motorsport, SCG SCG003C: Jeff Westphal, Franck Mailleux, Andreas Simonsen, Felipe Laser
#704 Traum Motorsport, SCG SCG003C: Jeff Westphal, Franck Mailleux, Andreas Simonsen, Felipe Fernandez Laser
Cameron Glickenhaus
All drivers of the Top30 Qualifying
#704 Traum Motorsport, SCG SCG003C: Jeff Westphal, Franck Mailleux, Thomas Mutsch, Andreas Simonsen, Felipe Fernandez Laser

Ce sont des jours particulièrement heureux pour Pergolini, ingénieur et pilote de l'équipe "momò" Traum Motorsport. Dario a cueilli les fruits du dur travail dans la nuit de vendredi 26 mai, lorsque la SGC003C pilotée par Jeff Westphal a aligné tous dans le Top 30 Qualifying aux 24 Heures du Nürburgring.

SCG est l'abréviation de Scuderia Cameron Glickenhaus. Dans la partie postérieure de la voiture conçue à Turin il est installé un moteur 3.5 litres V6 Turbo. La voiture numéro 704, portée sur la piste par le Français Mailleux, le Danois Simonsen, l'Allemand Laser et le mentionné pole-man Westphal, rentre dans la catégorie SP-X (véhicules spéciaux) en vertu des 520 CV à disposition.

Le Liechtensteinois, ayant pourtant une licence sportive suisse, est donc l'auteur dans les coulisses de l’extraordinaire pole position dans la prestigieuse course d'endurance.

 

"Nous avons commencé à préparer les 24 Heures immédiatement après le ko dans les 6 Heures précédentes, où nous avons subi une défaillance des freins à 20 minutes du drapeau quadrillé. Tous les problèmes rencontrés jusqu'à maintenant ont été toujours liés à un mauvais fonctionnement d'une composante de la voiture", a expliqué Pergolini à Motorsport.com Suisse.

 

La première place en grille est une sorte de prix pour le travail tenace commencé il y a plusieurs mois. "Nous avons travaillé intensément pour obtenir tout cela. Pour nous c'est la course la plus importante de l'année, et être devant les producteurs les plus importants au monde est une satisfaction incroyable."

Dario et toute l'équipe regardent à la course avec un œil positif. "Dans les courses d'endurance tout est possible, naturellement nous avons un certain type d'attentes même dictées par la pole position. Honnêtement, nous pensons que nous sommes capables de tenir le même rythme des principales voitures GT3. Nous n'avons pas de raisons pour être inférieurs à personne".

 

Prochain article Endurance
Patrick Pilet : "On a tout ce qu'il faut pour réussir"

Previous article

Patrick Pilet : "On a tout ce qu'il faut pour réussir"

Next article

24 h Nürburgring: TV-Livestream avec la pilote de course Cyndie Allemann

24 h Nürburgring: TV-Livestream avec la pilote de course Cyndie Allemann
Load comments