Loeb au Mans dans la peau du Team Manager

Il y a deux ans, Sébastien Loeb créait sa propre écurie de course, le Sébastien Loeb Racing

Il y a deux ans, Sébastien Loeb créait sa propre écurie de course, le Sébastien Loeb Racing. Une structure dont la gestion sportive a été confiée à Dominique Heintz et qui ne cesse de grandir en multipliant les participations dans différents championnats, notamment en GT.

Après un projet avorté l’an dernier, le Sébastien Loeb Racing s’apprête à participer pour la première fois aux 24 Heures du Mans la semaine prochaine. L’équipe aligne un proto LMP2 Oreca-Nissa 03, une valeur sûre du plateau pour continuer l’apprentissage au cours de cette grande première.

« Il s’agit de notre première participation donc le but est d’aller au bout et d’emmagasiner le maximum d’expérience pour l’équipe », rappelle Loeb. « C’est justement une course où l’expérience peut faire la différence et la mission ne sera, logiquement, pas simple à accomplir. »

Lors de la Journée Test, le proto frappé symboliquement du n°24 a pris le 17e temps au général, le 8e de sa catégorie. De bon augure pour le trio de pilotes composé de Vincent Capillaire, René Rast et Jan Charouz. Mais au Mans, rien ne peut être laissé au hasard, et la vérité du chrono n’est pas la seule.

« C’est une épreuve très spécifique et il faut y être préparé en conséquence », prévient Loeb. « Chaque arrêt compte. Techniquement et humainement, tout doit être parfaitement réglé pour espérer réaliser une belle performance. La précision mécanique et la cohésion entre les hommes font que le défi est très intéressant. »

Les 24 Heures du Mans, Sébastien Loeb y a participé à deux reprises avec l’équipe de Henri Pescarolo, avec notamment une deuxième place finale en 2006 derrière Audi, au volant d’un proto qu’il partageait avec Franck Montagny et Eric Hélary. « Rouler durant des heures en nocturne, se réveiller en pleine nuit pour aller en piste… », se souvient-il. « Tout cela était nouveau pour moi. L’ambiance et l’atmosphère sont uniques, que ce soit la nuit justement, au petit matin… C’est quelque chose d’extraordinaire ! »

Mais dans quelques jours, c’est en patron d’équipe que le recordman des Rallyes sera de retour dans la Sarthe. Après une manche de WTCC disputée en Russie, il sera bien présent sur le muret des stands pour superviser les performances de ses ouailles. Tout en gardant sa place à la tête d’une équipe habituée à bien tourner en son absence, Loeb tentera d’y apporter cette précieuse expérience du Mans dont il dispose.

« Ce rôle est nouveau pour moi au Mans, mais l’équipe est bien rodée dans sa manière de fonctionner. Je vais tenter d’apporter mon expérience de la course, avec un point de vue un peu plus extérieur, et de soumettre quelques idées ou pistes de travail comme je peux le faire en tant que pilote. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Henri Pescarolo , Franck Montagny , Sébastien Loeb , Eric Helary , Jan Charouz , René Rast , Vincent Capillaire
Type d'article Actualités