WEC - Audi ne prend pas de risque technologique

Pionnier de la motorisation hybride au Mans, Audi espérait pouvoir prendre un nouveau temps d'avance sur la concurrence cette année

Pionnier de la motorisation hybride au Mans, Audi espérait pouvoir prendre un nouveau temps d'avance sur la concurrence cette année. Tandis que le constructeur allemand fera face à la double concurrence de Toyota et Porsche cette année, son ambition était de développer un nouveau système de récupération d'énergie sur son proto R18 e-tron quattro.

En plus de la récupération d'énergie cinétique, Audi travaillait depuis de longues semaines sur la récupération de l'énergie au niveau des échappements. Baptisé ERS-H, ce système va finalement être mis de côté pour 2014. C'est la conclusion des derniers essais réalisés par la marque aux anneaux sur le circuit d'Austin.

"Nous avons beaucoup travaillé sur ce point, mais cela ne nous a pas fourni les résultats que nous attendions en conditions de course", a expliqué le Dr Ullrich, patron de Audi Sport, dans les colonnes du American Stateman. "Le risque d'utiliser cette option, sans que cela ne nous apporte plus d'avantages que ce que nous avons aujourd'hui, ajouté au risque encouru en matière de fiabilité, nous a décidés à ne pas utiliser ce nouveau système."

La semaine prochaine sera importante pour Audi, avec la présentation définitive de la R18 e-tron quattro au Mans, suivie des essais collectifs du WEC au Castellet les 28 et 29 mars.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Type d'article Actualités