WEC - Gene espère avoir convaincu Audi

A 40 ans, Marc Gene pensait en avoir terminé de sa carrière de haut niveau en LMP1

A 40 ans, Marc Gene pensait en avoir terminé de sa carrière de haut niveau en LMP1. Devenu pilote d’essais et de réserve chez Audi après deux années comme titulaire, l’Espagnol n’avait pas imaginé le destin qui fut le sien lors de la dernière édition des 24 Heures du Mans.

L’Espagnol était bien présent dans la Sarthe pour préparer l’épreuve avec le team Jota, au sein duquel il s’alignait en LMP2. Mais au soir des premiers essais, le terrible accident de Loïc Duval allait changer la donne. Indemne mais trop secoué pour participer à la suite des événements, le pilote français devait laisser sa place à son remplaçant. Adaptation éclair, performance, régularité : Gene s’est rapidement fait la main sur une Audi R18 e-tron quattro qu’il ne connaissait pourtant pas sur le bout des doigts. Un temps leader le dimanche matin en compagnie de Tom Kristensen et Lucas di Grassi, l’équipage n°1 échoua finalement à la seconde place suite à un problème technique.

Suite à cette performance, Gene pense avoir démontré à Audi combien il pouvait encore être précieux. Et il espère poursuivre l’aventure un peu plus longtemps que prévu, même s'il est également très pris par ses activités pour Ferrari en F1.

« Je ne m’attendais pas à ce type de performance, ni personne », a-t-il confié à Autosport. « Les nouvelles voitures conviennent à mon style de pilotage : il faut regarder devant et préparer l’endroit pour rattraper les voitures plus lentes pour tirer le meilleur du carburant. Je me sentais très bien dans le trafic, alors que dans le passé c’est là que je perdais du temps. »

Vainqueur au Mans en 2009 avec Peugeot, Gene avait rejoint Audi en 2012, déjà sur un coup du destin : il avait supplanté Timo Bernhard – aujourd’hui pilote d’usine Porsche – après que celui-ci se soit blessé. 2014 sonnait comme une dernière pige parmi l’élite de l’Endurance, jusqu’au mois dernier. « J’avais le sentiment que c’était terminé, mais si je peux faire quelques années supplémentaires, pourquoi pas ? J’espère avoir fait assez pour conserver ma place chez Audi. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Tom Kristensen , Marc Gene , Timo Bernhard , Lucas Di Grassi , Loïc Duval
Type d'article Actualités